La Revue

Dynamiques de la parentalité
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°46 - Page 30-31 Auteur(s) : Françoise Van Corselis
Article gratuit

1ère Journée scientifique de l'Université de Rouen, 13 mars 1999, Rouen.

Une nouvelle équipe de recherche en Psychologie pathologique et Psychologie de la Santé autour du Pr. Anne Aubert-Godart à l'Université de Rouen travaille depuis deux ans sur les liens intra et inter psychiques dans une dynamique de prévention. Les liens sont pris en compte dans leur création, leurs articulations intergénérationnelles, le contexte qui les favorise, leurs spécificités selon le sexe et la fonction, leurs interactions, leurs perturbations devant les événements somatiques, les maladies génétiques, les périodes de début et fin de vie.

Cette journée scientifique, rencontre entre les chercheurs universitaires, enseignants dans le département de Psychologie Clinique et cliniciens, et les professionnels soignants et de Santé de la région normande se renouvellera chaque année. Les intervenants, psychiatres, psychologues, psychanalystes, ont fait état de leur pratique et de leur réflexion concernant la construction de la parentalité. Les discutants ont été Hafsa Chbani et Manuel Perez Sanchez de Barcelone, Françoise Jardin, Pierre Ferrari et Bernard Golse de Paris.

Le thème des liens interhumains comme fondements de la santé psychique a été introduit par Anne Aubert-Godart. Qu'est-ce qu'être "bien portant" avec sa maladie ? Qu'est-ce qu'avoir une vie psychique? Ce thème a été exploré dans différentes situations cliniques et discuté tout au long de cette journée. Sabine Argentin-Vicogne, psychologue, s'est interrogée sur "La maladie de l'enfant, cause ou effet de rupture de liens". La discussion s'est centrée sur l'impact émotionnel du risque létal, le danger de paralysie de la vie psychique et le recours à la théorie comme hypothèse de travail pour pouvoir rencontrer le patient. Pascal Corde, psychologue dans un service de néonatalogie au Havre a présenté le travail en équipe des psychologues et des infirmières "Entre l'hôpital et le domicile, quels liens ?" La méthode d'observation de bébé selon Esther Bick envisagée dans un prolongement thérapeutique suivant un protocole rigoureux, permet à l'enfant hospitalisé d'aller à domicile entouré des soins nécessaires et de prendre la place qui lui revient dans la vie psychique des parents, avant son retour définitif à la maison.

La différence des sexes impose aux parents une expérience différente de la parentalité. Devenir mère réactive des conflits anciens, la maternité se marque d'une nouvelle organisation psychique de la mère. Jacques Dayan, psychiatre au CHU de Caen a montré la continuité psychique entre les périodes pré et post natales en ce qui concerne la psychopathologie de la maternité d'où la possibilité de prévenir les effets de la dépression maternelle postnatale par un dépistage lors de la grossesse. Sa conférence, D'une génération à l'autre, articulations et ruptures des liens en périnatalité : dépression et ambivalence, a été illustrée cliniquement par Cathy Herbel, psychologue.

Agnès Moreau, psychologue-psychothérapeute, dans Paternité et gestation. Quels deuils nécessaires pour de nouveaux liens possibles, s'est intéressée aux transformations psychiques profondes au niveau de l'identité. L'insuffisance de l'assise narcissique réactualise les conflits infantiles et désorganise les équilibres identificatoires antérieurs. La crise et les agirs indiquent l'intensité de la souffrance psychique et l'impossibilité d'élaboration.

Jeanne Pourrinet, psychologue-psychanalyste à Rouen et Caen, à travers des extraits de consultations parents-enfant et d'observations de bébé, a mis en relief Entre le bébé et son père, d'autres liens et façons de faire. Santé psychique et présence paternelle. Le passage de la mère au père ne se fait pas dans l'arrachement ou la cassure mais dans le lien et l'émotion : le lien de la mère à son propre père est ce qui permet à l'enfant de rejoindre son père. C'est cet aspect qu'a choisi d'illustrer, en évoquant les pères africains, le Pr. Jean Luc Nahel, directeur de l'UFR de Psychologie, Sociologie, Sciences de l'éducation, dans sa conclusion à cette journée.

L'engagement des professionnels pour la connaissance de la vie psychique des individus, la richesse des contributions et des discutions, les interventions du public ont montré la fécondité de cette journée dans le champ encore peu exploré de la parentalité tant dans ses aspects normaux que psychopathologiques.