La Revue

Le bébé et l'exclusion
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°49 - Page 29 Auteur(s) : Louise L. Lambrichs
Article gratuit

Colloque "La Cause des bébés", Roubaix, Mars 1999.

Le bébé et l'exclusion, tel était le thème du dernier congrès organisé à Roubaix par La Cause des Bébés. Un congrès qui, répondant à la vocation pluridisciplinaire de cette association, a rassemblé des philosophes et des chercheurs, des juristes et des travailleurs sociaux, des psychanalystes et des psychiatres, des pédiatres, des sages femmes et des gynécologues-obstétriciens, bref, de nombreux professionnels concernés à des titres divers par le sujet qu'est le bébé.

Exclu, le bébé ? le jeune enfant ? A de multiples titres, oui. Car l'exclusion qui le frappe emprunte les formes les plus diverses. Qu'il soit exclu de ses sensations (comme l'a montré, à travers son expérience d'haptothérapeute, Catherine Dolto-Tolitch), ou de la parole (Myriam Szejer, psychanalyste en maternité), exclu de la mémoire culturelle (comme l'a développé le pédiatre Maurice Titran à propos des mères immigrées) ou de sa propre mémoire (Ginette Raimbault, à propos de l'amnésie infantile), ou encore qu'il ait à faire face à une éducation qui exclut (Caroline Eliacheff), le bébé ou le tout jeune enfant est exposé à toutes formes d'exclusions qui, comme telles, menacent son avenir et son intégration dans la société humaine. C'est d'ailleurs bien de cette intégration qu'il fut question, aussi, dans l'exposé "l'enfant exclu de la filiation" de Catherine Konstantinovitch, juge pour enfants à Annecy, ou encore dans celui de l'assistante sociale Brigitte Dumont, portant sur "l'enfant exclu de la cité".

C'est donc une mosaïque de regards sur l'exclusion qui a été proposée aux professionnels de toutes disciplines participant à ce congrès, offrant à chacun des compléments d'information dans des champs qui leur sont moins familiers que le leur. A défaut de citer ici toutes les contributions originales (les actes seront publiés dans la collection La Cause des Bébés chez Albin Michel), signalons que ce fut une manifestation vivante et riche d'échanges.

Ce n'est pas là son coup d'essai puisque la Cause des bébés a déjà organisé, en 1998, un congrès sur Le bébé face à l'abandon et à l'adoption (dont les actes paraîtront prochainement) et, les années précédentes, Le bébé dans tous ses états et Le bébé en périnatalité. Fondée en 1995 par des psychanalystes spécialistes de l'enfance et par des professionnels de la périnatalité, cette association s'est donné pour mission de militer pour la reconnaissance du bébé comme être humain à part entière, en respectant sa dignité de sujet, et, dans cette optique, d'ouvrer pour améliorer et diffuser les connaissances concernant la sensorialité et la sensibilité du fotus jusqu'à sa naissance, puis du bébé dès sa venue au monde. La Cause des bébés rassemble les différents professionnels concernés et se veut un lieu d'échange intellectuel et de confrontation permettant de se soutenir, de former des groupes de travail et d'avoir accès à d'autres savoirs, issus d'autres spécialités.