La Revue

psyapsy : Le portail des psychologues francophones
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°108 - Page 34 Auteur(s) : Christian Robineau
Article gratuit

http://psyapsy.org

Entamons une fois encore la lancinante complainte du chroniqueur webien : les psys n'échappent guère à la règle voulant qu'aujourd'hui la moindre associationnette organisant une choucroute-partie se croie obligée d'annoncer l'événement à la terre entière par le biais d'un site web (ces temps derniers, la tendance est même au commentaire quotidien sur la longueur de la saucisse ou le craquant du chou : vive le blog !). C'est pourquoi l'on préfère ici plutôt les sites dont l'exploration demande un peu plus de 30 secondes chrono.

Par exemple celui créé par Yann Leroux et dont l'intérêt est (au moins) double. D'une part, la richesse du contenu : s'adressant en premier lieu aux psychologues, il propose plus largement à tous les acteurs du monde psy (et notamment aux étudiants) un ensemble d'outils d'information et de réflexion des plus variés. Une centaine d'articles en ligne, notamment, traitent aussi bien de l'interprétation du Rorschach que des débats actuels autour du statut de psychothérapeute, présentent des ouvrages d'orientations diverses comme les divers DESS et DU proposés dans les universités françaises, passent au crible le système ADELI ou l'influence de l'INSERM dans l'orientation de la politique de santé mentale, etc. Une mention spéciale pour la série de textes sur le thème « Psychanalyse et internet », qui sont parmi les plus originaux du site.

Deuxième intérêt : la dimension coopérative qui, loin de se résumer au traditionnel forum, comprend également divers outils de travail collectif (atelier, wiki) permettant à chacun de contribuer à l'enrichissement du site.

Une seule critique : au sein d'une présentation par ailleurs intellectuellement limpide et esthétiquement réussie, pourquoi ne pas mettre davantage cet aspect coopératif en valeur, notamment sur la page d'accueil ? J'ai eu du mal à savoir où se déroulera la prochaine choucroute-partie.