La Revue

Le tour du problème
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°23 - Page 14-15 Auteur(s) : Sophie Brusset - De Jocas
Article gratuit
Livre concerné
Le tour du problème

"L'échec en maths n'est jamais, comme on veut le faire croire, l'échec de l'enfant, mais celui de l'enseignement mathématique" S.Baruk, Échec et maths, (Seuil, 1973).

Sans adhérer totalement à cette déclaration, les cinq auteurs de cet ouvrage deux orthophonistes rééducatrices en mathématiques, une sociologue historienne, une pédopsychiatre thérapeute de famille, une psychomotricienne orthophoniste- tentent d'apporter des réponses sur le pourquoi et le comment de l'échec en mathématiques. Pourquoi certains enfants "bloquent"-ils devant les mathématiques? S'appuyant sur les travaux de Bernard Gibello (aspect psycho-affectif et psycho-dynamique), sur ceux de Jean Piaget (développement) sur les recherches menées par Feuerstein (Programme d'Enrichissement Instrumental qui s'intéresse à la façon d'aider les élèves qui échouent plutôt que de se demander pourquoi ils échouent) elles proposent un livre pour tenter de répondre aux questions qu'elles sont amenées à se poser dans leur pratique de rééducatrices. Ce livre aborde l'origine et l'histoire du problème arithmétique, les effets qu'il produit vis-à-vis du jeune enfant, les difficultés soulevées par la langue des énoncés pour aboutir au plaisir de pouvoir résoudre les problèmes. Le problème arithmétique a été introduit pour adapter le futur adulte à la réalité quotidienne d'une société de type marchande. Jusque-là, l'école avait pour fonction principale de former de bons chrétiens, mais l'instauration d'un système international d'un étalon unique d'évaluation permit le développement de la science mathématique. Si l'évocation des mathématiques provoque, tant chez les enfants que chez les adultes, des réactions nommées par eux panique, horreur, angoisse... il ne suffit pas d'accuser les méthodes d'enseignement en cette matière, mais il s'agit de comprendre pourquoi le plaisir de l'énigme que l'enfant goûte dans des activités ludiques ou littéraires, cette curiosité à trouver une réponse, se trouve entravée quand il doit affronter un "problème" arithmétique.

Que se passe-t-il dans l'inconscient de l'enfant face à ce secret à déchiffrer, à ce mystère à éclaircir ? Est-il bloqué par un langage trop différent de sa langue maternelle ? Sa tendance à donner une représentation "poétique" aux objets mathématiques se trouve-t-elle mise en échec face à ces objets qui ne sont pas des choses du réel mais des concepts ? "L'inquiétante étrangeté" le renvoit-elle à des fantasmes qui déclenchent des mécanismes de défenses ?

Autant de questions qui sont abordées par les auteurs auxquelles elles tentent d'apporter des réponses, animées d'un désir réel de décrypter les différentes raisons de l'échec, d'y trouver des solution efficaces, de permettre aux enfants d'éprouver le plaisir de comprendre et de résoudre, et ainsi de renforcer une estime de soi mise en danger par cette confrontation à quelque chose qui leur semble impossible. C'est un livre clair, extrêmement documenté, que Le tour du problème.