La Revue

Les catastrophes et leurs conséquences
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°27 - Page 15-16 Auteur(s) : Thierry Baubet
Article gratuit
Livre concerné
Les catastrophes et leurs conséquences psychotraumatiques chez l'enfant

Il manquait indiscutablement un ouvrage français de référence sur les conséquences chez l'enfant des traumatismes psychiques. Le choix du terme de "conséquences psychotraumatiques" des catastrophes est important et heureux. Il permet de marquer une distance avec le terme de "syndrome de stress post-traumatique" ( le fameux "pitiessedi") qui avait - sous prétexte d'une description a-théorique revendiquée par les auteurs américains - introduit l'idée implicite d'une étiologie biologique du trouble.

Aux États-Unis, la littérature s'est développée abondamment dans ce sens depuis les années 80, et il est navrant de voir, en France, un nombre de plus en plus important de publications sur le sujet ignorant ce qui a pu être pensé antérieurement ou dans la période actuelle par des auteurs français (comme Claude Barrois, Louis Crocq, Guy Briole etc.) sur ces troubles. L'ouvrage de Lionel Bailly, pédopsychiatre, est basé sur une solide expérience clinique auprès des victimes de violences, de mauvais traitements, de torture, de guerre. Sa pratique l'a déjà conduit sur le terrain auprès de populations victimes de la guerre, dans le cadre d'actions humanitaires interdisciplinaires. Sur le plan théorique, le modèle de compréhension proposé par l'auteur s'appuie sur les travaux de l'école française, mais sa parfaite connaissance de la littérature nord-américaine lui autorise une intéressante mise en perspective des différents modèles de compréhension des troubles. Volontairement, l'auteur n'évoque pas la question des abus sexuels, de l'inceste, ni des traumatismes sexuels proposés par la psychanalyse comme étant à l'origine des psychonévroses (déjà l'objet d'une littérature abondante), pour s'en tenir aux autres types de traumatismes mortifères.

Des trois parties qui composent l'ouvrage, la première est consacrée à des mises au point théoriques. Lionel Bailly dresse une revue très complète de la littérature concernant les conséquences psychologiques immédiates et différées des traumatismes chez l'enfant. L'épidémiologie, la symptomatologie (y compris psychosomatique), les conséquences sur le dessin, les remaniements de la personnalité, et la transmission transgénérationnelle sont abordés. Différents travaux mettent en évidence un fréquent déni de la souffrance de l'enfant traumatisé chez ses parents, expliquant un recours aux soins rare et souvent tardif. Les conséquences pour l'enfant des syndromes psychotraumatiques chez les parents sont évoquées. Enfin, l'auteur pose de pertinentes questions à partir des traumatismes collectifs survenus à l'échelle de groupes (bizarrement, chez l'enfant, le groupe de victimes d'un même traumatisme ne semble d'aucun secours) ou de populations (quel peut être l'effet de larges traumatismes sur l'histoire des peuples?).

La seconde partie est essentiellement clinique, basée sur une revue de la littérature concernant les conséquences de situations telles que : accidents, terrorisme, guerres, violence d'État, torture, catastrophes naturelles, et est illustrée par de nombreux exemples cliniques tirés de l'expérience de l'auteur.

Dans la troisième et dernière partie, l'auteur envisage la question de la thérapeutique, sur le plan individuel comme sur le plan communautaire. Concernant la psychothérapie, certaines adaptations techniques apparaissent nécessaires : les passages concernant la question de la neutralité du thérapeute, les mouvements transférentiels/contre-transférentiels, les objectifs thérapeutiques sont riches d'enseignements. Les méthodes thérapeutiques utilisées aux USA sont brièvement exposées. Lionel Bailly termine en faisant part de son expérience de psychiatre humanitaire auprès de populations traumatisées et d'enfants réfugiés.

Cet ouvrage dense représente une mine d'informations sur le sujet des conséquences psychotraumatiques des catastrophes chez l'enfant, abordé dans ses aspects théorique, historique, clinique, thérapeutique, juridique et humanitaire, et propose de belles pistes de réflexion.