La Revue

DID - Documents pour l'Intégration et de Développement
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°130 - Page 46 Auteur(s) : Sylvain Missonnier
Article gratuit

ww.did.asso.fr

L'association DID réalise et diffuse des films sur le handicap, la marginalité et l'intégration sociale. Parmi la longue liste de films effectués par Monique Saladin (psychosociologue) et Alain Casanova (cinéaste), chevilles ouvrières de l'association, Sois sage, ô ma douleur (1994) a fait date et reste gravé dans la mémoire de ceux qui l'ont vu. Quatre familles avec un enfant handicapé y racontent leur parcours avec une rare authenticité rendue possible par l'empathie des réalisateurs aux antipodes de nombreux journalistes sans foi ni loi à l'affut d'un sensationnalisme source d'audimat ! Avec ce film, comme avec les autres documents disponibles sur ce site (et www.propice.org), l'objectif reste le même : faciliter l'information, la sensibilisation et la formation de toutes les personnes confrontées à la maladie, à la perte d'autonomie et au handicap sous toutes ses formes.

Dans cet esprit, Monique Saladin et Alain Casanova ont parcouru avec leur caméra la France, l'Europe et l'Afrique en témoignant par l'image des réussites et des difficultés de l'intégration sociale et professionnelle des personnes handicapées. Leurs films donnent la parole d'abord aux enfants et adultes en situation de handicap sans jamais les couper des acteurs principaux de leur environnement : familles, amis, collègues, éducateurs, médecins, psychologues, décideurs. Ainsi, de film en film, se constitue une mémoire collective destinée à tous les publics. Elle est composée d'histoires de vie, de témoignages, de reportages et de pratiques novatrices dans le domaine de la
petite enfance, de la scolarité, de l'emploi, de la vie quotidienne. Ce dont je peux témoigner personnellement, c'est du tact et de l'acuité dont ces deux professionnels font preuve avec les soignés et les soignants. De fait, j'en ai fait l'expérience avec le tournage du film Paroles données, de l'utilité d'un groupe de paroles (2004). Monique Saladin et Alain Casanova ont assisté à plusieurs séances d'un groupe de parents d'enfants handicapés que j'animais dans un CAMSP, non seulement sans lui nuire, mais en s'inscrivant avec générosité dans la dyna­mique en présence.

Dans la liste de liens, l'internaute découvrira aussi À l'aube de la vie (www.aubedelavie.com), l'association initiée par Serge Lebovici et poursuivie par Bernard Golse qui a produit avec les mêmes Monique Saladin et Alain Casanova des ouvres
multimédia exceptionnelles encore trop méconnues.