La Revue

Ascodocpsy - Réseau documentaire en Santé Mentale
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°116 - Page 50 Auteur(s) : Christian Robineau
Article gratuit

http://www.ascodocpsy.org

Ami internaute, je te l'avoue : le chroniqueur webien est un technicien de surface. Il balaie d'un doigt l'océan d'informations qui s'offre à lui, surfe, effleure et survole, rebondit de lien en lien, toujours dans le fol espoir que le suivant le retiendra, toujours insatisfait, quêtant indéfiniment l'objet à jamais perdu de sa pulsion cliqueuse. Pourtant, dans ses grands jours, la souris du chroniqueur webien soudain se fait dauphin, le force à jeter l'ancre, arrête un temps sa vaine errance pour l'inviter à plonger vers une luxuriance sous-marine insoupçonnée.

Vers le site de l'Ascodocpsy, par exemple. L'Ascodocpsy, qu'est-ce ? Un GIP. Un GIP, ami internaute, c'est un groupement d'intérêt public. Celui-ci a été "créé en 2000 sous l'impulsion de l'Association des établissements participant au service public de santé mentale (ADESM) et de l'Association des psychiatres présidents et vice-présidents des commissions médicales d'établissements des centres hospitaliers. Il compte quatre-vingt-cinq établissements de santé publics et privés et d'associations spécialisés en santé mentale." Derrière cette façade d'allure administrativo-rébarbative se cache en fait un exceptionnel trésor documentaire, dont la richesse et la diversité défient l'imagination. En vrac : une base de données (articles, textes officiels, rapports) comptant 42 000 références, une sélection de 350 liens, la présentation d'une centaine de revues, l'accès à tous les textes officiels relatifs à la santé mentale (avec possibilité de recevoir une lettre de diffusion hebdomadaire informant des nouveautés), un guide des archives hospitalières, des bibliographies thématiques, des annonces de colloques, etc. De quoi s'immerger des jours entiers, à goûter l'ivresse des profondeurs.

Ami internaute, au site qui t'offre ainsi la possibilité de délaisser la poursuite sans fin d'un horizon toujours inaccessible pour l'exploration attentive des richesses sous-marines, que décerneras-tu ? Oui, ami internaute, évidemment : une palme.