La Revue

Facebook
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°136 - Page 50 Auteur(s) : Yann Leroux
Article gratuit

Facebook donne plus de 500 résultats à une requête sur « psychologie ». Certes, ce n'est pas les quarante millions de pages retournées par Google sur le même mot, mais il y a suffisamment à faire. Ouvert à toute personne depuis 2006, Facebook fait partie des sites de réseau social qui se sont développés depuis l'ouverture de sixdegree.com en 1997. Il s'agit là d'une évolution des sites internet. Devant le poids des multitudes, le web a muté et a donné naissance à ce qu'il est convenu d'appeler le web 2.0. De nouveaux dispositifs d'écriture, de nouvelles façons de former, d'agréger et de partager l'information et de nouvelles façons d'être ensemble en ligne se sont développées. Sur les sites de réseaux sociaux, le site apporte le cadre dans lequel les interactions peuvent se produire et les utilisateurs apportent le contenu. Ainsi, chaque utilisateur a un profil qu'il peut renseigner ou pas, de façon précise ou fantaisistes. Il est ainsi des utilisateurs qui sont des animaux ou des gaz rares, encore que cela enfreigne les Conditions d'Utilisation de Facebook.

Mais cela montre bien qu'il est toujours possible de jouer avec les dispositifs, aussi rigides ou panoptiques soient-ils. Toute personne peut participer de trois façon différentes : elle peut apporter du contenu en important des flux RSS, en partageant des URLs, en mettant a jour son statut ou en participant aux discussions sur les différents forums. Elle peut aussi commenter les contenus apportés par d'autres. Enfin, elle peut  participer en se contentant de lire le contenu du site. La recherche « psychologie » ouvre sur plusieurs onglets : personnes, pages, groupes, événements et applications. On y trouve donc fort logiquement des psychologues et des étudiants de psychologie, mais aussi des groupes de discussion dont quelques-uns sont très actifs. Dans l'onglet Evénement, on trouve l'annonce colloques, conférences et autres émissions de radio ou de télévision. Facebook peut s'avérer être un outil tout a fait utile pour être en contact avec d'autres professionnels de la santé, des institution ou tout simplement des informations concernant nos métiers.