La Revue

Organisation mondiale de la santé
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°158 - Page 58 Auteur(s) : Eric Boissicat
Article gratuit

J’aurais aimé trouver sur le net un site dédié à la Loi du 5 juillet 2011 qui réforme les soins psychiatriques sous contrainte, malheureusement, il n’existe pas. Il faudrait le créer pour appuyer la demande d’une réforme urgente de ce texte inapplicable et délétère, non sur le fond, car l’intervention d’un juge peut apparaître légitime, mais sur la forme qui dénie la maladie mentale et pervertit les soins.

Il était donc nécessaire de prendre un peu de recul, et la meilleure manière m’a semblé être de m’intéresser à la santé mentale dans le monde, les déclarations de l’O.M.S. lors de la journée mondiale sur ce thème, rapportant que seulement 3 % des budgets lui était consacré alors qu’il en faudrait au moins 13, sachant qu’un être humain sur quatre aura recours à des soins mentaux au cours de sa vie. De même, plus de 75 % des personnes atteintes de troubles mentaux ou neurologiques (dont 95 millions souffrant de dépression) dans les pays en développement ne bénéficient d’aucun traitement. Et quand soins il y a, ce sont pour l’essentiel des soins à long terme en milieu hospitalier.
Au-delà de ce nouvel Atlas de la psychiatrie mondiale, de nombreux thèmes s’adressent aux curieux, telle la carte du suicide dans le monde où la France apparaît en rouge ou bien la comparaison entre les études requises pour devenir psychiatre en Suisse et en Ouganda où l’on apprend qu’il faut dans la Confédération helvétique trois ans de formation en psychothérapie dans l’un des trois modèles, comportementaliste, systémique ou psychanalytique, avec une supervision et un travail personnel, et seulement six mois en Afrique (en France, aucune obligation).

Il y a donc là un site très riche, y compris dans les autres domaines de la santé où l’on pourrait simplement reprocher le peu de pages traduites en français.