La Revue

Michel Soulé et la collection multimédia
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°161 - Page 26 Auteur(s) : Alain Casanova
Article gratuit

Quand nous avons créé, Monique Saladin et moi-même, la collection À l’aube de la vie avec Serge Lebovici, le premier à avoir répondu à son appel pour participer à cette collection a été Michel Soulé. C’est ainsi que pendant deux années, nous nous sommes réunis tous les lundi soir chez lui, rue de l’Estrapade, avec Luc Gourand, Sylvain Missonnier et Marie-José Soubieux pour réfléchir ensemble, devant la caméra, aux problèmes délicats que soulève l’échographie de la grossesse. Cette collaboration a été passionnante et a donné le deuxième titre de cette collection (le premier était celui de Lebovici : Les éléments de la psychopathologie du bébé), L’échographie de la grossesse : les enjeux de la relation ». Michel Soulé ponctuait chaque débat par une réflexion qui nous rendait tous plus intelligents !

Nous avons repris notre collaboration avec lui  tous les lundi soir - il y avait pris goût et nous aussi, d’autant que sa femme Nicole avait institué le rituel du gâteau  au chocolat qui était excellent -, pour un autre titre de cette même collection : Allaiter : une relation fondamentale, que nous avons réalisé avec l’aide d’Édith Thoueille et Dominique Blin. Là encore, Michel Soulé faisait venir les meilleurs spécialistes et les plus brillants esprits pour réfléchir ensemble à ce vaste problème qu’est l’allaitement maternel aujourd’hui. Si la réflexion était toujours sérieuse et approfondie, l’ambiance avec lui était toujours à la gaieté et surtout à l’humour qu’il maniait comme personne ! Ces séances de travail ont été pour tous les participants un vrai régal que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Et puis il y avait les fameuses journées scientifiques qu’il menait de main de maître qu’il était et qu’il me demandait de venir filmer à la Maison de la Chimie. J’ai donc eu la chance d’emmagasiner les six dernières journées scientifiques, qu’il organisait avec Bernard Golse et Marcel Rufo, ses intervenants fétiches. C’étaient de grands moments de réflexion où l’humour était toujours présent. Vous nous manquez déjà beaucoup, Michel !