La Revue

La séparation à la lettre
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°165 - Page 26-32 Auteur(s) : Paul Denis
Article payant

En souvenir de Jean-Claude Arfouilloux

D’une certaine manière l’au revoir est plus difficile que l’adieu. En effet si pénible soit-il, l’adieu imposé par une disparition irréversible, oblige au deuil, à un désinvestissement inéluctable, progressif et aussi large que possible, ainsi qu’à des phénomènes d’identification durables. La séparation qui peut se définir comme une perte momentanée, relative et    révocable, destinée à ne durer qu’un temps, comporte à la fois une impossibilité au [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.