La Revue

Le temps qui passe...
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°168 - Page 46 Auteur(s) :
Article pour les abonnés uniquement

Samedi 2 février 1886 -  Lettre de Freud à Martha : « Mon doux trésor aimé, Tu écris d'une façon si charmante et si sensée que je me sens rassuré chaque fois que tu me donnes ton avis sur quelque chose. Je ne sais vraiment comment te remercier. Ces temps derniers, j'ai pris la résolution de tenir compte de tes avis d'une façon toute particulière : en refusant d'être malade ; tu vas en rire. Ma fatigue est une sorte de maladie bénigne qu'on appelle [...]

Pour lire l'article complet
Abonnées uniquement

Cette article ne peux être vendu à l'unité. Pour pouvoir lire vous devez être abonnée à l'une de nos formules numériques.
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.