La Revue

Il me faut tout oublier - Berlinde De Bruyckere et Philippe Vandenberg
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°178 - Page 18 Auteur(s) : Simone Korff-Sausse
Article payant

La Maison Rouge, Paris (jusqu’au 11 mai 2014)

Lorsque j’ai découvert Berlinde De Bruyckere, en 2005, ici même, à La Maison Rouge, où elle était exposée pour la première fois en France, c’était un choc, tant ses œuvres sont puissantes et dramatiques, tant ses techniques sont époustouflantes. Je me rappelle des dépouilles de chevaux, tragiquement humaines.

L’exposition actuelle consiste en une confrontation entre des sculptures de Berlinde De Bruyckere et des œuvres d’un peintre peu exposé en France, [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.