La Revue

Temporalités douloureuses et le vécu de l'ennui
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°178 - Page 19-23 Auteur(s) : Alexandrine Schniewind
Article payant

« L’enfant avait jusque-là presque toujours joué seul, tranquille et heureux, absorbé, à la différence de l’adulte qui lui ne jouait pas, sombre, crispé sur lui-même » (Peter Handke, Histoire d’enfant, 1981)

« Qu’est-ce que j’peux faire… J’sais pas quoi faire… » : dans la célèbre séquence du film Pierrot le Fou de J.L. Godard, Marianne, l’adolescente, prononce ces phrases [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.