La Revue

Comment faisait-on autrefois le deuil de l’enfant mort-né ? Le rituel du « sanctuaire à répit »
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°186 - Page 32-37 Auteur(s) : Jacques Gelis
Article payant

Comment faisait-on autrefois le deuil de l’enfant mort-né ? Le rituel du « sanctuaire à répit »1

L’enfant nouveau-né est le symbole de l'innocence et de la fragilité et la naissance d'un enfant mort-né a toujours été un drame : le fruit mort avant d'avoir vécu, la désespérance des parents, le sentiment d'avoir commis quelque erreur, la culpabilisation... Or, l'arrivée d'un enfant [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.