La Revue

Le Psylab
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°198 - Page 42 Auteur(s) : Eric Boissicat
Article gratuit

http://lepsylab.com (https://www.youtube.com/user/lepsylab)

La vulgarisation, art difficile, trouve sur internet un nouveau mode d’expression, les chaînes vidéo. Certes, leur audience n’atteint pas celle des youtubeurs les plus célèbres, mais elles sont parfois l’objet d’un buzz qui permet de la booster. C’est le cas du Psylab, portée par deux praticiens hospitaliers en psychiatrie, qui se disent 2.0, et qui présentent des vidéos, 37 à ce jour, pour expliquer divers aspects de la psychiatrie et de la psychologie. Ils ont 37 742 abonnés au moment où j’écris ces lignes et nul doute que ce nombre va augmenter dans les semaines qui viennent. Ces chroniques, qui s’appuient sur des films, des séries ou des jeux vidéo, présentent au grand public les grandes thématiques de la psychiatrie et de la psychologie. Leur rythme est mensuel et elles sont classées en quatre catégories, psychoptik qui décortique un concept ou une maladie, psyché, pour des réponses courtes à des questions précises comme « Qu’est-ce qu’une psychothérapie ? », psystory qui navigue dans l’histoire de la psy et enfin Fovéa qui analyse un film, une série ou un jeu vidéo.

L’intérêt majeur de ces émissions est qu’elles sont accessibles à un public jeune, utilisant leurs codes et qu’il est fort probable qu’elles jouent un rôle dans la déstigmatisation des maladies mentales et apportent une aide à ceux qui en souffrent ou dont l’entourage est atteint. C’est ainsi que celle sur le suicide, qui dure trente minutes (c’est la plus longue), a été visionnée 113 954 fois. On peut estimer que cela a pu jouer un rôle important dans la prévention et la prise en charge de ces passages à l’acte.

Il faut donc féliciter ces collègues, à l’approche moderne et innovante, qui participent ainsi à une approche dédramatisée, citoyenne et décomplexée de notre spécialité.                

Eric Boissicat
psy@orkal.net