La Revue

D’une violence paradoxale
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°202 - Page 32-34 Auteur(s) : Gilles Hanus
Article payant

N'étant ni psychiatre ni psychanalyste, endossant donc ici le rôle du profane, je n'en suis pas moins concerné par un certain souci pour ce que les Anciens appelaient psukhè. Si, en effet, psychiatres et psychanalystes s'occupent du psychisme, ils croisent d'emblée dans les parages de la philosophie qui s'intéresse elle aussi à l'âme ou à la conscience : psukhè. Les premiers, médecins ou thérapeutes, traitent les âmes ; le philosophe [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.