La Revue

Séminaire Babylone : Un enchantement désenchanté : la poupée d’Oskar Kokoschka (1886-1980)
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°209 - Page 44-49 Auteur(s) : Silke Schauder
Article payant

Leurre de l’amour, amour du leurre ? Enchanté, puis désenchanté, Oskar Kokoschka a éprouvé un tel amour pour Alma Mahler que trois ans après leur rupture catastrophique en 1914, il fait fabriquer par la couturière munichoise Hermine Moos une poupée, en toutes parts égale au modèle perdu. En lien avec notre colloque 1913 cent ans après : enchantement, désenchantement, je propose d’aborder le geste de Kokoschka comme une performance radicalement moderne, [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.