La Revue

(Honte et adolescence) La honte de la mère
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°224 - Page 24-28 Auteur(s) : Sarah Stern
Article payant

Il est, parmi toutes, une honte singulière, la honte de l’origine ou des origines, honte de la mère ou des  parents. Elle peut nouer l’intime au social, la honte  sociale recouvrant l’intime comme chez Annie Ernaux, ou bien la singularité, la bizarrerie du parent étant telle qu’elle ne peut que déborder. Rien ne va alors pouvoir la circonscrire, la socialiser comme dans La promesse de l’aube pour Romain Gary ou dans Kaddish pour Allen Ginsberg. Cette honte, le sujet a [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.