La Revue

Et si vieillir libérait la tendresse ?
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°229 - Page 18-20 Auteur(s) : Monique Bydlowski
Article payant

Dans les classes moyennes bien nourries du XXIe siècle, l’ « âge » est à la mode. Ceux que l’on n’ose plus, avec Alphonse Daudet des Lettres de mon moulin, appeler les « vieux », mais que l’on nomme pudiquement les séniors ou plutôt « nos âgés » sont de plus en plus nombreux dans les sociétés occidentales. Ils sont la cible des opérateurs de communication et de consommation de tout ordre, bien conscients du [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.