La Revue

Imprécis : Cinéma
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°229 - Page 26-27 Auteur(s) : Maurice Corcos
Article payant

Si la salle de cinéma est obscure, c’est qu’elle n’est pas, n’en déplaise à la production industrielle actuelle, uniquement un lieu festif, un espace culturel, mais qu’elle renvoie à une autre salle à l’obscure clarté, aussi illuminante qu’aveuglante, celle du rêve et des cauchemars où se mê̂lent et se mixent... en toute inconscience, les fantasmes et l’imaginaire, le désir et l’angoisse, les espérances et le désespoir. Le [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.