La Revue

Décorporation et impersonnalisation dans l’anorexie mentale post-pubère
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°231 - Page 32-35 Auteur(s) : Florian Houssier
Article payant

Le temps diphasé de la sexualité humaine fait advenir un refoulement transformateur, celui de la latence, fragilisé par l’adolescence : le refoulement devient plus poreux, précipitant la fragilité du Moi adolescent. L’intensité de la charge pulsionnelle pubère intervient avant que l’adolescent puisse en être l’acteur et le conteneur, notamment en termes de remaniements des instances du Moi. À cette intensité pulsionnelle s’ajoute la reviviscence de fantasmes [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.