La Revue

Noureev sur scène : une sublimation addictive ?
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°231 - Page 36-39 Auteur(s) : Marie-Christine Pheulpin
Article payant

Dans la dynamique de mes travaux sur « Corps et processus de création », je voudrais vous emmener à la rencontre de Rudolf Noureev, ce danseur étoile au destin exceptionnel dont nous gardons en mémoire d'insaisissables moments de Beau, voire de Sublime. Mais au-delà, la grande Histoire, en forgeant son histoire, allait le faire entrer de son vivant dans l'inconscient collectif. Une histoire dans laquelle, comme je l’ai développé dans mes recherches  antérieures, le corps a [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.