La Revue

Voix off : transformations et appropriation de la voix à l'adolescence (Corps et adolescence - partie 1)
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°238 - Page 40-47 Auteur(s) : Christophe Ferveur
Article payant

« Il avait dans la bouche, en parlant, une bouillie qui était adorable parce qu’on sentait qu’elle trahissait moins un défaut de la langue qu’une qualité de l’âme, comme un reste de  l’innocence du premier âge qu’il n’avait pas perdue ». (Proust, 1913, p. 200)

Par ses couleurs, ses intonations, ses accents, son « grain » (Barthes), la voix porte nos ressentis les plus intimes, notre pulsionnalité la plus [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.