La Revue

WEB et jeunes suicidants
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°85 - Page 37 Auteur(s) : Eric Boissicat
Article gratuit

WEB et jeunes suicidants

Je me sens pas bien, Aurélie m'a jeté, mes vieux comprennent rien, les profs me gonflent et le chichon ça le fait plus. Si je me tuais, ça les ferait iech grave. Mais comment faire ? Internet est mon dernier ami. Si un ado pense ainsi, que peut-il trouver avec son moteur de recherche favori ?

Certes, un groupe de discussion anglophone où les différentes méthodes sont présentées et surtout critiquées mais la plupart du temps des sites d'aide et d'écoute, le plus souvent québécois. Ainsi, un site amateur (www.suicide-quebec.net/) où les à peu près orthographiques et typographiques sont un équivalent de l'accent de la belle province, propose diverses réponses aux questions adolescentes, qui redonnent souvent le sourire.

Maïka (www.chez.com/maika/suicide.html) nous présente une page comportant les thèmes habituels avec des témoignages et un forum qui peuvent permettre, pourquoi pas, de se raccrocher à la vie.

En France, on remarque que Yahoo propose dans la catégorie santé de l'adolescent, suicide, un site qui propose des rencontres, des voyages (non pour l'au delà) dégriffés, de jouer au casino et un serveur gay au milieu d'autres publicités.

Un psychologue (www.barbery.net/), a créé des pages sur la prévention et en particulier des textes traduits de l'américain s'adressant aux suicidant ou à leur entourage. Un professeur de médecine (perso.wanadoo.fr/sante-infofb) à la retraite aborde les questions de santé dans un cadre familial, le suicide mais aussi les addictions ou la préparation de la visite à son généraliste. Enfin, http://www.infosuicide.org est le site de référence qui a déjà été chroniqué, à ne pas confondre avec http://www.suicideinfo.org qui lui fait de la prévention avec des bénévoles.

Au terme de ce voyage, on peut regretter que les pages qui s'adressent directement aux suicidants ne soient pas d'un accès immédiat ce qui pourrait s'améliorer en travaillant avec les moteurs de recherche dans le cadre d'un programme de santé publique.