La Revue

L'examen psychologique de l'adulte : Introduction
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°82 - Page 12 Auteur(s) : Dana Castro
Article gratuit

Constituer un dossier entièrement dédié à l'examen psychologique de l'adulte est une entreprise qui vise deux principaux objectifs: Le premier est de présenter un autre type d'approche clinique et son intérêt dans la constitution d'un discours efficace et d'une représentation globale du sujet en souffrance. Le deuxième est de faire largement connaître l'activité d'évaluation des psychologues cliniciens, activité spécifique, utile et nécessaire dans la réflexion pluridisciplinaire et dans la mise en place de stratégies adéquates de soins.

L'examen psychologique se réfère à l'évaluation de l'état mental et du fonctionnement psychique d'un sujet par l'utilisation d'outils spécifiques, tests ou instruments associés, tels que des échelles ou questionnaires. Cette évaluation a sa dynamique propre et peut être conduite en dehors de la consultation d'autres sources d'information. La popularité de l'examen psychologique a connu des fluctuations au cours de ces dernières décades. Aujourd'hui on assiste à un regain d'intérêt pour cette forme d'intervention psychologique. Cette "réhabilitation" est probablement à mettre en lien avec les développements théoriques et techniques qui ont enrichi la pratique de l'examen psychologique, pour lui permettre de s'imposer comme un véritable organisateur de l'offre de soins proposée aux usagers dans les différents champs de la santé.

En effet, traditionnellement l'examen psychologique contribuait à l'identification des symptômes et à l'établissement d'un diagnostic. A cet effet un compte rendu, "pièce à conviction" était déposé dans le dossier du patient. Mais au cours de ces dernières années, la notion de diagnostic s'est largement étendue pour inclure des aspects faisant référence à la symptomatologie psychopathologique, aux traits de personnalité, aux facteurs transitoires d'adaptation ou d'inadaptation, aux différences individuelles, nécessaires à l'ajustement du traitement, aux ressources psychiques disponibles à un moment donné de l'existence du sujet. Par cet approfondissement nuancé et compréhensif du fonctionnement individuel, les efforts thérapeutiques peuvent être mieux ciblés, dans l'adaptation des traitements aux besoins personnels et aux particularités propres aux cas individuels. Car les psychothérapies diffèrent profondément de l'une à l'autre, dans leur degré de structuration, leurs demandes introspectives, la participation émotionnelle qu'elles suscitent, la profondeur de l'interaction interpersonnelle. Comprendre les caractéristiques uniques d'un sujet singulier permet d'éviter, autant que faire ce peut, les conséquences négatives d'une indication non appropriée.

Grâce aux instruments psychologiques qui le constituent, l'examen psychologique s'avère être, dans certains cas, un révélateur d'informations non perceptibles autrement, à l'entretien, par exemple. Une subtile et insidieuse détérioration mentale pathologique, une attitude d'exagération des troubles mentaux, un fort état de tension interne, etc., sont autant de caractéristiques qui peuvent être captées par des outils construits à partir de solides bases théoriques et psychométriques. A tel point, qu'un récent rapport de l'American Psychological Association a démontré que l'examen psychologique est aussi fiable, dans ses conclusions, que certains tests somatiques! (Meyer et al., 2001). Et qu'il laisse toujours son empreinte sur la personne qui le passe.

Organisateur de l'offre de soin, révélateur des singularités individuelles, catalyseur d'une autre perception de soi, l'examen psychologique s'inscrit immanquablement dans une relation professionnelle qui optimise ses effets. Les auteurs de ce dossier, tous psychologues expérimentés, construisent leurs contributions autours des apports diversifiés de l'examen psychologique dans différents contextes cliniques. La conclusion qui se dégage de cet ensemble est que, l'examen psychologique a de nombreuses applications valides, utiles à l'avancement des connaissances, aux intervenants de santé, et avant tout, bien sûr, au sujet lui-même.