La Revue

Le Syndicat National des Psychologues (SNP)
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°73 - Page 38 Auteur(s) : Christian Robineau
Article gratuit

http://snp.asso.fr

Clong. Ou schblunk. Ou peut-être zzzzdoing. Mais qu'est-ce, internaute interloqué ? Un extrait de Comic Strip, de Serge Gainsbourg ? La transcription approximative du dernier opus de Pierre Boulez ? Que nenni, internaute : c'est le Syndicat National des Psychologues. Ou plutôt ce qui vient vous escagasser l'oreille lorsque vous vous connectez à son site. L'intérêt syndical, national et psychologique de ces bruits, comme de la musique de supermarché qui vous poursuit aléatoirement lors de votre exploration, reste à démontrer. Mais pas le fait que ceux-ci ralentissent désagréablement le chargement des pages, déjà un tantinet paresseux.

Pourtant, si l'on est patient, la visite ne manque pas d'intérêt. On trouvera notamment quelques textes de référence toujours utiles, tels les différents statuts du psychologue (fonction publique, protection judiciaire de la jeunesse, enseignement privé, etc.), le Code de déontologie ou la Charte européenne des psychologues. On y verra présentée la pratique des psychologues dans des secteurs peu connus, comme la police. On y suivra l'avancée des luttes et négociations en cours (temps de formation, trente-cinq heures, place de la psychologie à l'Éducation nationale.). On y lira aussi quelques textes plus théoriques, par exemple sur les thérapies cognitivo-comportementales ou la fonction d'arbitrage, des réactions à l'actualité télévisuelle (à propos du syndrome de Münchhausen par procuration), etc.

Bref, une foule d'informations utiles. D'où vient alors cet arrière-goût d'amateurisme ? Sans doute pas seulement à la conception technique du site ou au SNP lui-même. Peut-être à l'image ainsi donnée, en négatif, de la corporation des psychologues, indécrottables petits-bourgeois individualistes qui n'ont guère pris leçon sur les psychiatres (jadis) ou les infirmières (plus récemment) en matière de dynamisme des luttes collectives, sociales ou politiques. Pourtant, compte tenu de la force potentielle que recèle leur insertion dans une considérable diversité de secteurs, gageons qu'une mobilisation des psychologues sur tel ou tel sujet ne manquerait pas de faire du bruit. Srrbloung. Ou zzzzchhrrrack. Ou peut-être même chkroiink.