La Revue

CTNERHI (Centre Technique National d'Etudes et de Recherches sur les Handicaps et les Inadaptations)
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°68 - Page 46 Auteur(s) : Sylvain Missonnier
Article gratuit

http://perso.club-internet.fr/ctnerhi/

La notion de handicap recouvre un champ océanique. Derrière cet intitulé, se profile une très grande diversité de déficiences et d'incapacités. L'explosion actuelle du décryptage du génome humain apporte une multitude d'interrogations étiologiques. Elles dynamisent et complexifient la communication entre handicapés d'origine génétique avérée ou suspectée, familles et soignants. Pour les usagers et les professionnels, il est malaisé de se repérer dans ce labyrinthe.

Un phare émerge au milieu de cette étendue difficile à cartographier : le CTNERHI. Ce centre est connu pour ses formations, ses publications très ciblées et son centre de documentation. Ce dernier offre un service aussi original qu'utile : il est possible d'y commander une recherche bibliographique en deboursant de menus émoluments : < http://perso.club-internet.fr/ctnerhi/doc.htm >.

Mais c'est le Répertoire Internet pour le Handicap que nous souhaitons mettre ici en exergue. Il s'agit d'un ouvrage « papier » clair et commode qui liste les sites (professionnels, associatifs et personnels), les forums et les listes de diffusion en suivant une classification thématique rigoureuse. En parcourant le sommaire et l'index, l'utilisateur trouvera aisément les adresses pertinentes. Des pictogrammes efficaces soulignent les caractéristiques essentielles de chacun de ces espaces.

Cette base de données élaborée en août 2000 n'est malheureusement pas accessible directement en ligne. Il est par contre possible de commander l'ouvrage contre 14,48 euros en imprimant puis en postant l'imprimé mis à disposition < http://perso.club-internet.fr/ctnerhi/doc_autre/répertoire_internet. htm >.

«Le CTNERHI, s'engage à continuer la veille documentaire et la mise à jour sera disponible sous forme papier ou sur son site Internet » affirment les auteurs. Souhaitons vivement qu'ils tiennent parole.