La Revue

Hoaxbuster
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°59 - Page 31 Auteur(s) : Christian Robineau
Article gratuit

http://www.hoaxbuster.com HOAXBUSTER

« Si vous recevez un email ayant comme sujet « Badtimes », supprimez-le immédiatement SANS le lire. C'est le virus d'email le plus dangereux à l'heure actuelle. Il va reformater votre disque dur. Mais ce n'est pas tout : il reformatera n'importe quel disque situé près de votre ordinateur. [.] Il boira toute votre bière. Il mettra une araignée morte dans la poche arrière de votre costume et cachera vos clefs de voiture quand vous serez déjà en retard pour le travail. Badtimes vous fera tomber amoureux d'un pingouin. Il vous fera faire des cauchemars dans lesquels il y aura des nains de jardin qui se foutront de votre gueule. [.] Il donnera des coups de pied à votre chien. [.] Il est insidieux et subtil. Il est dangereux et terrifiant. [.] Il laissera les entrecôtes carboniser dans la poêle tout en sortant poursuivre les gosses à la sortie du lycée avec votre tondeuse à gazon. Ce ne sont que quelques-uns des signes. Soyez très prudent ! ».

Cela s'appelle un hoax. Autrement dit : un canular (si ! s !). Celui-là est aisément repérable, mais d'autres se font plus subtils : fausses alertes virus, fausses chaînes de solidarité, fausses informations, etc. Un point commun : on vous demande toujours de faire suivre le message au plus grand nombre possible de vos correspondants électroniques. Résultat : un effet « boule de neige » qui, tout à la fois, propage de fausses nouvelles (parfois diffamatoires), encombre les réseaux et désarme votre vigilance, par exemple quant aux alertes relatives à de vrais virus.

Les animateurs et correspondants du site Hoaxbuster se sont donné pour mission de faire la chasse aux hoaxes de tout poil, en les recensant, les analysant, en enquêtant sur leurs origines et leurs effets. Une salutaire - et réjouissante - base de données est ainsi complétée en permanence, qu'il est prudent de consulter si vous recevez un message suspect. Vous serez même régulièrement informé des dernières perles si vous vous abonnez à la liste de diffusion.

Mais peut-être est-il déjà trop tard : cet article vient de finir votre bière.