La Revue

8 textes classiques en psychiatrie de l'enfant
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°52 - Page 24 Auteur(s) :
Article gratuit
Livre concerné
8 textes classiques en psychiatrie de l'enfant

Marcel Rufo est un personnage singulier dans le champ de la psychiatrie ; on devrait même affirmer que son originalité s'exporte bien au-delà de cet horizon. Professeur d'Université, Chef de Service de Pédopsychiatrie à Marseille, il ne ressemble guère à nos grands maîtres de la Faculté, doctes théoriciens ou praticiens, fort peu hospitaliers, qui, selon le bon mot de Prévert, "majusculent". Marcel Rufo est un gourmet, de la clinique et de la rencontre. Pas vraiment du style nouvelle cuisine, ascétisme intellectuel, anorexie créatrice, toute en retenue et en artifices. Il serait plutôt du genre à faire bombance, à gueuletonner avec les idées, les gens et le verbe : rabelaisien en un mot. Avec une oralité débordante, une gaieté libre et truculente mais aussi une exigeante rigueur et une clinique pénétrante, il nous convie à feuilleter de nouveau huit textes de ses interventions aux journées scientifiques de l'Institut de Puériculture, qu'organisait Michel Soulé à Paris chaque année. Le temps s'égrène ainsi de 1979, pour la "Mamma", à 1996, pour "La tolérance, insoutenable concept" et nous le parcourons, comme un petit chemin qui sent bon la Provence, la garrigue et la lavande. Marcel Rufo, citant Bachelard, l'affirme : "Nous ne sommes donc : "Ni historien, ni ethnographe, mais toujours un peu poètes". Et sa poésie a un goût d'anisette, de Persa de Portofino bien sûr - et d'huile d'olive - des Baux assurément. Elle racine dans l'intime, la mémoire et la culture -et Rufo se livre, à chaque texte, s'expose, s'engage. Car toute rencontre humaine est à risques, et s'approcher de l'autre, dans sa souffrance et ses retranchements, requiert d'abord de voyager au plus près de soi, "tout contre" dirait E. Jabes, au cour de ce "lointain intérieur" qui nous habite.

Marcel Rufo nous fait voyager et nous passons, à saute-mouton, des grands-mères au handicap, des salles d'attente aux architectures inconscientes, de la télé à la chirurgie, des races aux vacances de la psyché. De ses souvenirs à l'histoire, de la clinique à la vie.

Ce livre est un roman. Il nous convoque aux ripailles de la vie et nous fait goûter une pratique, en psychiatrie de l'enfant, unique et singulière. Marcel Rufo est un peu comme ce "petit donneur d'offrandes" qu'évoquaient Daniel Karlin et Tony Lainé dans un livre déjà ancien plein "d'histoires de fou". Ils écrivaient : "On devrait toujours mettre du "sien" pour dire les drames des autres. Ce n'est que depuis mon corps que je me sens pleinement autorisé à témoigner et à soutenir ce que j'affirme.". Les 8 textes de Marcel Rufo sont assurément un classique du genre.