Carnet/Psy n° 112 : Crises et chuchotements - 2eme partie

Paru le 2006-11-01

SOMMAIRE

ANALYSES D’OUVRAGES

La subjectivation
L'enfant à naître
L'enfant lecteur
La psychanalyse à l'épreuve du malentendu
Histoires de psychiatrie infantile

À PROPOS DE

DOSSIERS

RECHERCHES

ENTRETIENS

ACTES

Crises et chuchotements II - Le féminin et l'esthétique de la cruauté
Crises et chuchotements II - Conflit esthétique de la cruauté
Crises et chuchotements II - Clivages dans les premières organisations du moi : organisation perceptive et image du corps
Crises et chuchotements II - Questions sur les processus de clivage à l'adolescence
Crises et chuchotements II -Corps et langage
Crises et chuchotements II - Narrativité et traumatisme
Crises et chuchotements II - Les chemins de la destructivité

HOMMAGES

LE TEMPS QUI PASSE

Le temps qui passe...

LE SITE DU MOIS

Mélanie Kribinski

ÉDITORIAUX

80 ans d'indépendance et d'éthique

En novembre 1926, la Société Psychanalytique de Paris était créée sous le parrainage de Freud. Toutes les associations freudiennes françaises en sont issues. Leurs scissions et leurs alliances ont toujours dépendu de l'éthique de la pratique de la cure ou de la formation des analystes. Des divergences théoriques recouvraient parfois l'ignorance ou le déni d'une dépendance majeure : le transfert et son approche, créative ou perverse. Aucune loi ou jurisprudence, aucun Ordre professionnel, ne permet de s'affranchir d'une déontologie personnelle encadrée par les codes d'éthique des Sociétés de psychanalyse. Cependant, des lois et règles échappant à la pensée analytique, feraient sonner l'heure du transfert pasteurisé et du contre transfert hygiénique. En 80 ans de pratique du transfert, les pièges, les abus, les utilisations perverses ont été contrés, ou auraient dû l'être, par ces codes d'éthique de droit privé propres à chaque Société. De surcroît, ils constituent des protections face à la judiciarisation croissante. Dans ces domaines, nous devons nous garder des stérilisations et des impasses administratives officielles qui sont si actives dans les pays qui nous entourent. Depuis 80 ans, pour préserver l'indépendance de la pratique de chacun, pour éviter l'ankylose technocratique, pour préserver l'audace des avancées créatrices, l'adaptation des codes d'éthique s'impose. Sans eux, point de salut.


Les anciens numéros (Tout voir)

Crises et chuchotements - 1ere partie

La psychanalyse des contes de fées ; Entretien avec Julia Kristeva

À l'aube de la subjectivation

Hommage à Janine Chasseguet-Smirgel

Entretien avec Françoise Molenat

Le vécu psychologique d'enfants confrontés à une intervention chirurgicale digestive lourde