Carnet/Psy n° 127 : La psychosomatique contemporaine (2è partie)

Paru le 2008-06-01

SOMMAIRE

ANALYSES D’OUVRAGES

Tout ne se joue pas avant trois ans
Exilés de l'intime. La médecine et la psychiatrie au service du nouvel ordre économique
La honte, ses figures et ses destins
Agirs, provocations et dépression chez l'enfant
Le nouveau code de la sexualité

À PROPOS DE

DOSSIERS

Le psychodrame avec des patients somatisants
Psychanalyse en néphrologie
La consultation de gastro-pédiatrie psychosomatique. Une affaire de traduction et de collaboration
La stérilité féminine peut-elle être considérée comme une affection psychosomatique ?

RECHERCHES

ENTRETIENS

Entretien avec Michel de M'Uzan

ACTES

HOMMAGES

LE TEMPS QUI PASSE

Le temps qui passe...

LE SITE DU MOIS

Psychoweb

ÉDITORIAUX

Les Lolitas et le pédophile

Le pédophile est une figure contemporaine du mal. L'horreur que cela suscite en chacun est légitime, la pédophilie constituant le dernier interdit sexuel. Mais sur un autre plan, la société tend à exhiber l'enfant, et en l'objectalisant, elle le sexualise sur le mode adulte. Tout devient hypersexualisé : les discours entre adultes, les images dans la presse, la publicité, au cinéma ou à la télévision, sans parler des images pornographiques. Cette sexualisation de leur environnement est-elle au moins en partie à l'origine de ces "latences contrariées", enfants de l'âge de la latence mais qui ne le sont plus vraiment ? Ce qui nous interroge sur la qualité de leurs mécanismes de refoulement. Cette surexposition au sexuel adulte se traduit souvent par une surexcitation qui entrave leurs processus de pensée et d'apprentissage, s'exprimant alors sous la forme d'une intense activité motrice dont "l'hyper activité". Une des figures emblématiques de cette problématique est celle des lolitas ou les concours de Mini Miss. Il s'agit en fait d'une marchandisation de l'enfance vendant des styles adaptés à des enfants pré-pubères, dans le "comme si" elles étaient des adolescentes, mascarade de la féminité.


La fillette se vit comme dédoublée, soumise par son accoutrement à être un objet de convoitise et amenée malgré elle à séduire les adultes en usant d'artifices qui la dépassent totalement. Ainsi nous vivons dans une société dissociée entre une inflation du "tout sexuel" y compris chez les enfants, et d'autre part un interdit qui fédère : celui de la pédophile. Mais alors, pourquoi ces lolitas qui s'offrent en pâture au regard des adolescents et des hommes, proie potentielle pour le pédophile ? Comment dans ces conditions accéder à une latence bien tempérée ? Raison il faut garder, mesure conserver, dans la sexualisation génitale de notre culture contemporaine, tout au moins préserver un espace d'intimité pour que les enfants s'épanouissent dans leur sexualité. infantile, essentielle à leur développement et leur épanouissement personnel.


Les anciens numéros (Tout voir)

La psychosomatique contemporaine (1ère partie)

De l'usage du transfert : une conception psychanalytique - La mémoire de l'oubli, de la psychanalyse aux neurosciencesd

Aux sources culturelles de la psychanalyse, l'Oedipe relatif : Höderline et la question du père de Jean Laplanche - Empathies et intersubjectivités (ou d'un pluriel bien singulier)

Derrière le miroir, entretiens avec les parents dont le bébé a été observé selon la méthode d'Esther Bick

Entretien avec Paul Denis

Clinique des techniques de l'information et de la communication. Chantiers d'une clinique en extension (2è partie)