Carnet/Psy n° 176 : Doit-on tout dire aux parents ? Le bilan psychologique au service de la guidance parentale

Paru le 2013-12-01

SOMMAIRE

ANALYSES D’OUVRAGES

La sexualité masculine
Le psychanalyste et l'enfant
Comment le voile est tombé sur la crèche
Annuel de l'Association psychanalytique de France 2013

À PROPOS DE

Masculin/Masculin

DOSSIERS

RECHERCHES

Doit-on tout dire aux parents ? Le bilan psychologique au service de la guidance parentale
Quelques éléments de compréhension psycho-dynamique sur les dispositifs Maison de l'adolescent (MDA)
L'USCA : Moi-Peau au sein de la prison

ENTRETIENS

ACTES

HOMMAGES

LE TEMPS QUI PASSE

Le temps qui passe...

LE SITE DU MOIS

Georges Devereux

ÉDITORIAUX

Un art de vivre

Un soir d’octobre 2013. En banlieue parisienne. L’espace culturel 1789 * de Saint-Ouen accueille le spectacle … Du printemps ! proposé par Thierry Thieû Niang et Jean-Pierre Moulères qui a fait sensation à Avignon.
… Du printemps ! avec des seniors, des gens de l’automne, qui courent et semblent voler, ou qui marchent à pas prudents. Ils sont ensemble et se séparent, se rattrapent et se quittent, marchent serrés les uns à côté des autres, puis, déployant leurs bras, s’échappent. Ils vont de l’avant, comme les sculptures si vivantes de Giacometti, à des rythmes pluriels. Et, imperturbable, un homme seul court autour de la scène, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, pendant tout le temps que se déploie, avec violence, brio et contraste, Le sacre du printemps de Stravinsky. Femmes et hommes se tiennent ainsi debout avec leurs corps vieillis, debout dans la vie, debout devant la mort. Ils témoignent, avec force et  vulnérabilité, grâce et courage, tout à la fois humbles et nobles, de l’envie de vivre, de jouer    et d’avoir du plaisir, toujours et encore, dans    l’inachèvement, le polissage du temps qui passe et qui parfois blesse, l’imperfection des corps et des démarches, le besoin de repos, le plaisir du regard aimant de l’autre, l’aspiration à l’accomplissement.
Le spectacle est dédié à Patrice Chéreau, mort quelques jours plus tôt. Le célèbre metteur en scène aurait dû être là et participer à ce spectacle, lire et danser au milieu des non-professionnels. Une rose blanche est délicatement posée au sol par Thierry Thieû Niang et nous rappelle, avec tendresse et douleur, que nos amours et nos joies passent, bientôt dispersés… Alors, vivants, vivez !


Les anciens numéros (Tout voir)

Enjeux cliniques en réanimation néonatale et pédiatrique

Actes BBADOS 2012 "Sexe, sexuel, sexualités, le lien passionnel" Partie 2

Actes BBADOS 2012 "Sexe, sexuel, sexualités, le lien passionnel" Partie 1

Dialogique de la filiation et de la parentalité dans la GPA, Analyse fonctionnelle des addicitons, Les deux objets de la rencontre clinique en psychothérapie médiatisée

Spécificité de la clinique psychanalytique actuelle / Passer à l'acte ou agir son corps ?

L'interprétation des épreuves projectives. L'École de Paris : sources, déploiements, innovations - 2ème partie