Carnet/Psy n° 178 : Actes colloque "La douleur" (partie 2)

Paru le 2014-03-01

SOMMAIRE

ANALYSES D’OUVRAGES

Le berceau vide
Tiphaine ou le silence du moi
Le tiers

À PROPOS DE

Il me faut tout oublier - Berlinde De Bruyckere et Philippe Vandenberg

DOSSIERS

RECHERCHES

ENTRETIENS

ACTES

Temporalités douloureuses et le vécu de l'ennui
La douleur d'exister
Psychose, douleur et création : des liaisons singulières
Eros doloris
Se survivre et penser
La maladie d'Alzheimer, entre présence et absence de soi-même

HOMMAGES

LE TEMPS QUI PASSE

Le temps qui passe...

LE SITE DU MOIS

Fédération régionale de Recherche en santé mentale Nord-Pas-de-Calais

ÉDITORIAUX

L'autisme et les trois blessures narcissiques de l'humanité

Dans son texte fameux « Une difficulté dans la psychanalyse », S. Freud soulignait les trois blessures narcissiques que la science avait infligées à l’humanité : la blessure copernicienne (la terre n’est pas le centre de l’univers), la blessure darwinienne (l’homme est un animal comme les autres) et la blessure psychanalytique (« le Moi n’est pas le maître dans la maison »).

Tout se passe aujourd’hui comme si ces trois blessures se trouvaient soudainement ravivées : plus on découvre d’exo-planètes et plus des voix s’élèvent pour continuer à proclamer que nous sommes seuls dans l’univers, « l’intelligent design » cherche désormais à affirmer que l’émergence de l’humain ne saurait être seulement due à la dynamique de la théorie de la sélection naturelle, et l’hostilité généralisée enfin envers la psychanalyse remet activement en question la découverte de l’inconscient.
Ne peut-on alors penser que les débats autour de l’autisme et la place que cette pathologie occupe actuellement dans le champ socio-culturel s’inscrivent en fait sur la trame de la réactivation de ces trois blessures narcissiques ?

Cette pathologie si douloureuse nous confronte en effet à trois grandes interrogations existentielles : les autistes viennent-ils d’ailleurs, quelle est leur part d’étrangeté et, last but not least, que viennent-ils nous dire de notre inconscient ?

Comme on le voit, les progrès de la science ne vont pas sans contrepartie, et ce sont peut-être aujourd’hui les polémiques passionnelles autour de l’autisme qui valent comme écho social de nos inquiétudes narcissiques.


Les anciens numéros (Tout voir)

Actes colloque "La douleur" (partie 1)

Doit-on tout dire aux parents ? Le bilan psychologique au service de la guidance parentale

Enjeux cliniques en réanimation néonatale et pédiatrique

Actes BBADOS 2012 "Sexe, sexuel, sexualités, le lien passionnel" Partie 2

Actes BBADOS 2012 "Sexe, sexuel, sexualités, le lien passionnel" Partie 1

Dialogique de la filiation et de la parentalité dans la GPA, Analyse fonctionnelle des addicitons, Les deux objets de la rencontre clinique en psychothérapie médiatisée