Carnet/Psy n° 232 : Mémoire traumatique et fonctionnement limite à l’adolescence

Paru le 2020-03-05

SOMMAIRE

ANALYSES D’OUVRAGES

Qu’est la sexualité devenue ? De Freud à aujourd’hui.
Survivre

À PROPOS DE

Exposition : Barbara Hepworth
Imprécis : Mesmer

DOSSIERS

RECHERCHES

ENTRETIENS

ACTES

Mémoire traumatique et fonctionnement limite à l’adolescence: Introduction
Le sujet tel qu’il s’ouvre
Halte du souvenir, fragments et lambeaux de mémoire : se souvenir fait mal, oublier, c’est se perdre
Le complexe traumatique : figures littéraires et pistes thérapeutiques (ou : de la réalité des lettres sur le Réel des chiffres)
Du dit état de stress post-traumatique à ses racines chez un (dé)mineur : un nécessaire repérage psycho-dynamique
Sept propositions sur le traumatisme

HOMMAGES

LE TEMPS QUI PASSE

LE SITE DU MOIS

https://printempsdelapsychiatrie.org

ÉDITORIAUX

Savoir écouter... Les surprises de l’inconscient

Tu m’écoutes ?! Interrogative et exclamative, cette phrase que la mère prononce plus ou moins agacée à son enfant ou encore au père qui est penché sur son ordinateur ne fait-elle pas partie de la psychologie de la vie quotidienne ?

Les professionnels de l’écoute que nous sommes, pour lesquels Freud a décidé qu’il valait mieux écouter que regarder, accordent-ils suffisamment d’importance aux multiples perspectives du contenu de l’écoute et à la manière dont cette capacité humaine peut s’exercer ? Restons-nous parfois des enfants à qui nos patients, inversant les rôles, pourraient nous agacer en prononçant cette fameuse phrase « Vous m’écoutez ? ! ». La corne de brume, le chant des sirènes, le bruit du tambour pourraient nous servir de métaphores qui illustreraient le déroulement d’une séance ou même de plusieurs.  

Très prochainement, un colloque * sera entièrement consacré à cette question, trop rarement évoquée comme telle. N’est-il pas, pourtant, notre principal outil de travail ?  Comment ne pas y consacrer tout notre intérêt, tout en maintenant une attention suffisamment flottante, pour saisir l’émergence et les surprises de l’inconscient.  

Dans ce début du XXIe siècle marqué par le pouvoir de l’image et fasciné par le virtuel, nous pouvons encore ouvrir grandes nos oreilles. Comme le rappelait le psychanalyste Jean-Michel Quinodoz en 2000 au cours d’une conférence internationale qui se tenait à Genève  « la psychanalyse ne se situe-t-elle pas entre un excès de virtuel et un excès de réalisme ».
                
                
Alain Braconnier
* Le 1er colloque “Le temps de la psychanalyse” sur le thème Ecouter... Les surprises de l’inconscient aura lieu le samedi 28 mars 2020 à Paris, à la Maison de la Chimie http://www.carnetpsy.com/colloques.php


Les anciens numéros (Tout voir)

La contrainte addictive : entre trouble de l’humeur et troubles des limites (partie 2)

La contrainte addictive : entre trouble de l’humeur et troubles des limites (partie 1)

La crise de manie. Une mise en scène hallucinatoire du lien libidinal à l’objet et figuration du sentiment d’existence

La bisexualité psychique dans tous ses états

Actes colloque BBADOS 2018 L’amour fou (partie 2)

Actes colloque BBADOS 2018 L’amour fou (partie 1)