Carnet/Psy n° 24 : Méthode Kangourou et mères prématurées

Paru le 1997-02-01

SOMMAIRE

ANALYSES D’OUVRAGES

Le prix du bien-être
Maniaco-dépressif, L'histoire de Pierre
Le journal de bord d'un thérapeute
Figures et destins du traumatisme
Psychanalyse des comportements sexuels violents
Le livre de la douleur et de l'amour

À PROPOS DE

WAIMH (World Association for Infant Mental Health)

DOSSIERS

RECHERCHES

Méthode Kangourou et mères prématurées

ENTRETIENS

ACTES

HOMMAGES

LE TEMPS QUI PASSE

LE SITE DU MOIS

ÉDITORIAUX

Des psychanalystes et des institutions psychanalytiques face aux régimes totalitaires

Un débat public doit avoir lieu le 9 février à Paris sur le thème "Politique de la psychanalyse face à la dictature et à la torture". Les instances de la Société Psychanalytique de Paris n'y participeront pas. A Chambéry, un récent colloque de cette même Société avait pour thème "Traumatismes et souffrances dans les guerres et les régimes totalitaires"; il a réuni des collègues des pays de l'Est et d'autres ayant travaillé au Liban. Nombre d'articles dans la Revue Française de Psychanalyse posent ces douloureuses et lancinantes questions. Mais un intitulé tel que "Politique de la psychanalyse" vise les institutions psychanalytiques or leur histoire ne s'inscrit-elle pas dans l'histoire de l'humanité? Pas plus que cette dernière, elle ne peut échapper à l'horreur d'errements et de dysfonctionnements politiques et éthiques. Au nom de quelle idéalisation attendons-nous qu'il en soit autrement? La plus ancienne, l'Association Psychanalytique Internationale fut fondée par Freud en 1919, elle est aujourd'hui constituée de 9000 membres répartis dans 3 continents et devrait s'en porter garante. Je rappelle ici sa mission impossible, parce que de plus contradictoire : veiller, donc instituer, légiférer, à la transmission de ce ferment révolutionnaire, individuel et subversif qu'est le jaillissement de l'inconscient dans l'analyse personnelle. Avant que de faire des procès , ne faut-il pas s' interroger plutôt sur ce que veut dire d'être psychanalyste sous des régimes de terreur? Que devient le secret professionnel? Qu'est le contre-transfert de celui qui écoute des opposants en péril comme des oppresseurs? C'est à cette matière brûlante, car elle engage l'avenir de la psychanalyse que la Société Psychanalytique de Paris a, elle, décidé de se confronter.


Les anciens numéros (Tout voir)

Réactions dépressives après une fausse couche

Les troubles psychosomatiques. Le point de vue du psychiatre d'enfant

L'impact du handicap d'une personne sur la vie psychique de ses frères et soeurs

L'entretien semi-structuré multi-registres

Internet et Santé mentale: Illusion et/ou révolution?

SIDA et santé mentale : images et réalité