Carnet/Psy n° 42 : Entretien avec Pierre Fédida

Paru le 1999-02-01

SOMMAIRE

ANALYSES D’OUVRAGES

Genèse de la psychiatrie
La traite des fous
La constellation maternelle et la naissance d'une mère
Le sourire de la Joconde
Psychopathologie périnatale
Expériences traumatiques et écriture

À PROPOS DE

La responsabilité professionnelle du psychiatre

DOSSIERS

RECHERCHES

ENTRETIENS

Entretien avec Pierre Félida

ACTES

HOMMAGES

LE TEMPS QUI PASSE

LE SITE DU MOIS

Lacan, Freud, Psychanalyse d'Henry Kratzen (Belgique)

ÉDITORIAUX

La parole perdue...

Cette fin de siècle sera, décidément, le triste témoin d'une psychiatrie de la quantification. D'échelles de comportements en scores de qualité de vie, d'algorythmes de traitement en systèmes experts de diagnostic, d'informatisation de la nosologie en arbres dichotomiques de décision, que sont les psychiques devenues ?

Les mots véhiculent le sens, le symbole et le mythe qui fondent l'être humain comme être de parole dans le monde du vivant. Chaque univers intérieur se construit, s'éprouve et s'exprime grâce aux mots pour le dire. C'est ainsi que de l'échange des subjectivités du soignant et du soigné peut se constituer l'alchimie de la guérison. Les patients ne s'y trompent pas qui réclament maintenant -au delà des soins techniques- le droit de parler et d'être écoutés comme ce fut récemment le cas lors des "États généraux du cancer". Alors, en cette année 1999, psychiatres, mes frères, sachons, nous aussi, retrouver le chemin de la parole perdue.


Les anciens numéros (Tout voir)

L'intersubjectivité

Entretien avec Danièle Brun ; L'internet dépendance : une nouvelle forme de toxicomanie ?

Le handicap - Réalités, utopies et perversions

L'adolescence, aujourd'hui

Le syndrome d'épuisement professionnel des soignants (SEPS) ou Burn out syndrome

Échos d'Algérie