Carnet/Psy n° 59 : Au delà du bien et du mal : une place pour les psychologues en pédiatrie

Paru le 2000-12-01

SOMMAIRE

ANALYSES D’OUVRAGES

Schizophrénies, dialogues. Entretiens psychanalytiques et psychiatrie
La musique de l'enfance. Chronique institutionnelle d'un pédopsychiatre
Michaël Balint. Le renouveau de l'Ecole de Budapest
Les formations du psychanalyste
L'enfant en psychothérapie de groupe
Du bon usage de l'hypnose
L'inconscient à la crèche. Dynamique des équipes et accueil des bébés
Les grands cas de psychose
Que deviendront nos bébés ?

À PROPOS DE

Le couple Détresse-Béatitude et l'Automatisme de répétition
Au-delà du bien et du mal : une place pour les psychologues en pédiatrie

DOSSIERS

RECHERCHES

ENTRETIENS

ACTES

HOMMAGES

LE TEMPS QUI PASSE

LE SITE DU MOIS

Hoaxbuster

ÉDITORIAUX

"Couper-coller" : à corps perdus

Clint Hallam, le premier greffé de la main, crée la stupéfaction en titrant dans The Times « Enlevez ma main » Il prend le public à témoin du conflit qui l'oppose à son chirurgien. « J'ai réalisé, dit-il, que ce n'était pas ma main. Si c'est ce que je dois avoir pour le reste de ma vie, alors je préfère ne pas l'avoir ».

Quel sens accorder à cette demande portée par la détresse ? Que l'on n'argue pas d'un passé de délinquant pour reléguer ce discours au magasin des troubles psychologiques ! La défense est exemplaire. C'est également, dans son fond sinon dans sa forme, celle des parents du jeune Nicolas Perruche auquel la Cour de cassation vient d'accorder le droit à l'indemnité pour une naissance qui n'aurait pas dû avoir lieu. Si la mère avait su qu'elle attendait un enfant handicapé, elle aurait, dit-elle, demandé l'avortement.

Parfois la détresse cède la place à l'allégresse, et la participation officielle du médecin prend le relais de l'exhibition de sa faute. « J'ai eu la sensation d'être « la lionne défendant sa portée » », dit la mère du petit Adam, le bébé fabriqué par fécondation in vitro pour sauver sa sour de la mort. Et le généticien de déclarer combien ce travail fut « excitant » pour lui.

Dans le registre du « couper-coller », inauguré dans le corps humain par la médecine technicienne, la représentation de la perte avance masquée. Aidons-la à retrouver le chemin du fantasme !


Les anciens numéros (Tout voir)

Hommage à Serge Lebovici

Réflexions autour de la clinique des soins palliatifs - Le processus de maternité à l'épreuve des tests projectifs

Images africaines de la maternité. De la figure symbolique de la mère dans les arts primitifs aux représentations maternelles inconscientes

Entre malaise et réconciliation, une esquisse "ethnopédiatrique"

Entretien avec Daniel Widlöcher

Tensions et crises en psychiatrie : quelles perspectives ?