Carnet/Psy n° 75 : Autisme : état des lieux et horizons, 1ère partie ; Hommage à Jean-Pierre Lecanuet

Paru le 2002-09-01

SOMMAIRE

ANALYSES D’OUVRAGES

La méthode d'Esther Bick pour l'observation régulière et prolongée du tout-petit au sein de sa famille

À PROPOS DE

DOSSIERS

Autisme : états des lieux et horizons : INTRODUCTION
PROBLÉMATIQUES ACTUELLES
EVOLUTION DES CLASSIFICATIONS DE L'AUTISME : LEUR INTÉRET ET LIMITES ACTUELLES
VERS UN DÉPISTAGE PRÉCOCE DE L'AUTISME
DÉPRESSION MATERNELLE ET AUTISME INFANTILE
VERS UNE CULTURE D'ACCOMPAGNEMENT DE LA PERSONNE AUTISTE. Après la puberté : un SESSAD ppour adolescents
FACTEURS GÉNÉTIQUES IMPLIQUÉS DANS L'AUTISME
LES FILMS FAMILIAUX

RECHERCHES

ENTRETIENS

ACTES

HOMMAGES

Hommage à Jean Lecanuet

LE TEMPS QUI PASSE

LE SITE DU MOIS

L'autisme

ÉDITORIAUX

Quand l'enfant autistise par Bernard Golse

On dit parfois que l'autisme infantile aura été à la psychopathologie et à la psychiatrie du XXème siècle ce que l'hystérie avait été à celles du XIXème. On ajoute parfois que l'hystérie a beaucoup apporté à la psychanalyse qui ne lui a rien rendu ! Espérons que ce constat désabusé, et sans doute en grande partie injuste, ne pourra jamais être formulé à propos de l'autisme infantile.

Mais comment l'éviter ? Faire en sorte tout d'abord que les psychologues, les psychiatres et les psychanalystes n'abandonnent pas l'autisme aux neurologues alors même que certains disaient encore, il y a peu : « L'autisme n'est pas une bonne affaire pour nous, vendons-le aux pédiatres » Faire en sorte ensuite que l'autisme ne nous autistise pas malgré sa force d'attaque sur des processus de pensée de tous ceux qui le côtoient, parents et professionnels. D'où l'importance d'une approche résolument trans-disciplinaire fondée sur le respect absolu des spécificités scientifiques et épistémologiques de tous les intervenants : chacun a quelque chose de vrai à dire en matière d'autisme, mais personne ne détient la vérité à lui tout seul. Faire en sorte enfin que la collaboration des professionnels avec les parents devienne un modèle pour le reste de la médecine, ce qui suppose que cette collaboration s'ancre dans le partage et évacue toute dimension d'emprise et de pouvoir. A ce prix-là, mais à ce prix-là seulement, l'autisme infantile trouvera des adversaires à sa mesure, à la mesure des souffrances qu'il induit de manière si cruelle.

Souhaitons donc, comme aurait dit D.W. Winnicott, que la foule des cliniciens et des chercheurs ne fonctionne pas, autour des enfants autistes, comme une «collection d'isolés» mais comme une véritable instance de dialogue fondée sur une estime narcissique mutuelle suffisante.


Les anciens numéros (Tout voir)

Recherches et psychanalyse

À propos des interruptions de grossesse. Deuil (du foetus) ou mélancolie ; Entretien avec Serge Tisseron

L'insomnie en pratique médicale ; Entretien avec Bernard Martino

École doctorale

Entretien avec Jean Laplanche

Journée de la Waimh francophone