Carnet/Psy n° 97 : Actualité sur l'autisme ; Entretien avec Colette Chiland

Paru le 2005-03-01

SOMMAIRE

ANALYSES D’OUVRAGES

Controverses sur l'autisme et temoignages
Le désir d'analyse
La femme sans qualité
Authenticité du faux
Guérir après Freud
Travailler ensemble. Une expérience de prévention en psychiatrie
Maria et le thérapeute. Un écoute plurielle
Silences. Paroles de psychanalyse

À PROPOS DE

DOSSIERS

Actualité sur l'autisme : Des résultats de l'imagerie cérébrale dans l'autisme à leur interprétation...
Actualité sur l'autisme : De dérives scientifiques en dérives médiatiques ! (à propos de "l'anomalie cérébrale qui empêcherait les autistes d'identifier la voix humaine")
Actualité sur l'autisme : Réflexions de psychothérapeutes de formation psychanalytique s'occupant de sujets avec autisme

RECHERCHES

ENTRETIENS

Entretien avec Colette Chiland

ACTES

HOMMAGES

LE TEMPS QUI PASSE

Le temps qui passe...

LE SITE DU MOIS

International Neuro-Psychoanalysis Society (NEURO-PSA)

ÉDITORIAUX

Chère Amalia

Je vous écris car votre fils et ses amis me soucient. Il paraît que ces derniers n'arrêtent pas de se référer à lui. "Comme l'a dit Sigmund", "comme l'a écrit Sigmund", "le point de vue de Sigmund",. entend-on régulièrement quand ils se retrouvent ensemble, même et surtout en son absence. Votre "Sigi en or" semble susciter auprès de ses camarades les mêmes pouvoirs magiques d'un autre enfant qui m'inquiète, tant ses pouvoirs semblent puissants. Vous en avez peut-être entendu parler, il s'appelle Harry Potter. Mon inquiétude vient en partie du fait que les pouvoirs magiques de ce jeune Harry semblent lui avoir été transmis en grande partie par sa mère.

Ne racontez plus si possible à votre "Sigi" que les êtres humains sont faits de terre et doivent retourner à la terre en lui donnant pour preuve les petits bouts d'épidermes noirâtres qui se sont détachés à la suite du frottement des paumes de vos deux mains. Il n'a que six ans, çà pourrait le traumatiser !

Pardonnez-moi mon audace, mais j'ai appris combien vous aimiez votre fils et le pouvoir que vous aviez sur lui. On ne sait jamais, si un jour il devient célèbre, il serait dommage qu'on lui attribue cette notoriété à des pouvoirs occultes. Je suis sûr que certains jaloux ne manqueraient pas de le faire. Avec mon plus grand respect,


Les anciens numéros (Tout voir)

Hommage à Myriam David

Actes du colloque BBAdos 2004 : À corps et à cri

À corps et à cri - 1ere partie

Structure des états ou structure des processus ? ; Entretien avec Jean Bergeret

Spécial formation ; Les durs enseignements d'Outreau

Entretien avec Annie Anzieu