Livres Psy

Le champ analytique
Auteur : Antonino Ferro, Roberto Basile (dir.)
Editeur : Ithaque
Date de parution : 08/04/2015
Présentation : « Avec la théorie du champ, le paradigme du travail analytique se déplace du dévoilement, du sens caché à la possibilité de penser par soi-même d’éventuelles significations nouvelles. Le laboratoire analytique n’est dès lors plus tant consacré à ce qui a été qu’à ce qui peut advenir ». A. Ferro et R. Basile. Le concept de champ analytique est né dans les années 1960 d’une intuition de deux analystes franco-argentins, Madeleine et Willy Baranger. En étudiant l’aspect relationnel en psychanalyse, ces auteurs se sont rendu-compte que la « dyade analytique » crée un champ dynamique, où « aucun des membres du couple ne peut être compris sans l’autre ». Si l’idée de champ analytique est restée pendant longtemps cantonnée à l’Amérique latine, le concept a peu à peu filtré dans d’autres pays et a fini par jouer un rôle capital, notamment chez les Italiens. Aujourd’hui, ce concept imprègne la pensée d’analystes d’origines et d’orientations très diverses, créant un large éventail de points de contact, qui s’étend par exemple de W. R. Bion à Thomas Ogden, de James Grotstein à Antonino Ferro, de Francesco Corrao à Cláudio Laks Eizirik… Aucune publication n’avait jusqu’à présent tenté de brosser le panorama des multiples contributions à la théorie du champ et d’en explorer en même temps les implications cliniques et techniques. C’est pourquoi la préférence a été ici donnée aux textes ayant une forte composante clinique capable d’illustrer leurs théories de la technique implicites. En effet, dans la Tour de Babel des langues psychanalytiques, la clinique est le moyen le plus efficace d’évaluer les modèles à l’œuvre. Antonino Ferro et Roberto Basile sont psychiatres et psychanalystes. Ils sont tous deux membres de la Société psychanalytique italienne (SPI), dont Ferro est le président élu depuis 2013.