Littérature

Article 353 du code pénal
Auteurs : Tanguy Viel
Editeur : Editions de Minuit
Date de parution : 03/01/2017
Présentation : Présentation de l'éditeur Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d'être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l'ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets de Lazenec. Il faut dire que la tentation est grande d'investir toute sa prime de licenciement dans un bel appartement avec vue sur la mer. Encore faut-il qu'il soit construit. Tanguy Viel est né à Brest en 1973.
Commentaires : Il faut attendre la fin de l’ouvrage pour savoir ce qu’est l’article 353 du code pénal et ce qu’il implique d’ouverture possible à l’humain. C’est par la voix de Martial Kermeur, évoquant son histoire devant le juge d’instruction qui l’écoute attentivement, que celle ci se déploie. Sans suspense d’ordre policier : Kermeur, victime d’une arnaque immobilière, a jeté en mer le promoteur Antoine Lazenec et l’a laissé se noyer ; le meurtre a lieu dès les premières pages, Kermeur ne se cache pas et est aussitôt arrêté. Il parle comme pour retrouver le fil de sa vie, pour chercher à comprendre comment il s’est laissé duper, aveugler au même titre que le maire, que nombre d’habitants de la petite communauté du Finistère où il vit. Il déroule sa propre histoire (celle d’un homme qui n’a pas réussi, qui a vu sa vie lui échapper, sa femme le quitter, qui est resté seul avec son fils, sans parvenir à rendre ce dernier fier de lui) et celle de cette zone sinistrée, victime du chômage, prête à se laisser aveuglément séduire par le bluff d’un soi-disant promoteur, offrant de rendre la vie à cette petite ville côtière. Le style est superbe, il rend compte tout autant des couleurs du paysage, des nuances de la mer et des nuages, que de l’effort d’introspection de Martial Kermeur, homme simple qui veut non tant se justifier que se comprendre, le juge jouant ici le rôle d’un double, tout autant que d’un maïeuticien, avant d’occuper sa position de juge, en toute conscience. Michèle Emmanuelli