Le goût des arts

Rubrique coordonnée par Sybille Ngo
Expositions

Esquisse sauvage
Du 18/10/2018 au 30/01/2019
Institut Mutualiste Montsouris, Département de psychiatrie de l'adolescent
Organisateurs : Professeur Maurice Corcos (IMM) et Blandine Della Torre (artiste)
Présentation : Le Professeur Maurice Corcos a proposé à Blandine Della Torre, artiste textile, d’intervenir dans le département de psychiatrie de l’adolescent de l’IMM et de proposer aux jeunes hospitalisés une nouvelle médiation thérapeutique autour du textile. Cette exposition vous présentera l’ensemble des œuvres personnelles et collectives des adolescents et les créations de l’artiste inspirées par la résidence.

Sigmund Freud. Du regard à l'écoute
Du 10/10/2018 au 10/02/2019
Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
Organisateurs : Avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et de la direction régionale des Affaires culturelle d'Île-de-France – ministère de la Culture et de la Communication Avec le soutien exceptionnel du musée d’Orsay En partenariat avec le Forum culturel autrichien Remerciements à l’Office du tourisme de Vienne
Présentation : Cette exposition, proposée à l’occasion des vingt ans du Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, est la première présentée en France sur Sigmund Freud (1856-1939). Par un ensemble de 200 pièces – peintures, dessins, gravures, ouvrages, instruments scientifiques –, dont des œuvres majeures de Gustave Courbet (L’Origine du monde), Gustav Klimt, René Magritte ou Mark Rothko, elle jette un regard nouveau sur le cheminement intellectuel et scientifique de l’inventeur de la psychanalyse, et met en évidence la dette du grand médecin viennois à l’égard du judaïsme. L’exposition fait redécouvrir l’invention de la psychanalyse. Si cette démarche est née de l’observation éminemment visuelle des symptômes, photographiés, dessinés, mis en scène autour de Jean-Martin Charcot (1825-1893) à la Salpêtrière, elle trouve sa spécificité et son efficacité à refuser l’image. Elle s’épanouit dans la seule écoute, dans les associations de mots, en l’absence de toute représentation visuelle.

Zao Wou-Ki : L'espace est silence
Du 01/06/2018 au 06/01/2019
Paris, Musée d'Art moderne
Présentation : Artiste au croisement de plusieurs mondes, Zao Wou-Ki quitte la Chine en 1948 pour venir à Paris au moment où l’« art vivant » commence à se partager entre les États-Unis et la France. Son œuvre traverse les débats esthétiques qui marquent le développement de l’art moderne et, s’il appartient à une scène parisienne qu'il apprécie, il perçoit très tôt la vitalité de la peinture américaine. Progressivement, il renoue aussi avec certains traits de la peinture chinoise dont il s’était écarté de façon volontaire. Zao Wou-Ki n’aime pas le mot « paysage » auquel il préfère celui de « nature ». Ses rapports avec le monde extérieur sont faits de découvertes et de voyages, de rencontres fécondes dont les premières furent avec Henri Michaux et le compositeur Edgar Varèse. Poésie et musique demeureront pour lui deux pôles d’attraction permanents, comme une tension nécessaire avec la peinture – donnant sens, à mesure que son art s’affirme, à l’expression que l’artiste a inspirée très tôt à Michaux : L’espace est silence. En insistant sur la portée universelle de son art et sur sa place aux côtés des plus grands artistes de la deuxième moitié du XXe siècle, le Musée d’Art moderne présente une sélection de quarante œuvres de très grandes dimensions dont certaines, comme un ensemble d’encres de 2006, n’ont jamais été exposées.

Au diapason du monde
Du 11/04/2018 au 27/08/2018
Fondation Louis Vuitton
Présentation : « Au diapason du monde » se veut une exposition sur la base d’une thématique précise. Celle-ci renvoie aux questionnements actuels liés à la place de l’Homme dans l’univers et à la nouvelle approche qui le lie à son environnement et au monde du vivant, soulignant les interconnexions entre l’humain, l’animal, le végétal voire le minéral.

Jean-Michel Basquiat Egon Schiele
Du 03/10/2018 au 14/01/2019
Fondation Louis Vuitton
Présentation : D’un bout à l’autre du XXe siècle, de l’Europe – Vienne – à l’Amérique – New York, les œuvres et les vies d’Egon Schiele et Jean-Michel Basquiat fascinent par leur fulgurance et leur intensité.