Liens

Sites généraux

Sites généraux

psychomotweb

http://www.psychomotweb.com/

Auteur : Christian Robineau

Une fois n'est pas coutume, le chroniqueur n'est guère d'humeur à faire le mariole en vue d'amuser le parterre carnetpsyen. Pour tout dire, le chroniqueur se sent glisser mollement vers une petite déprimouillette. Se rappelant les heures enfuies de ses débuts professionnels, l'envie l'a pris d'aller moissonner un peu l'actualité des sites consacrés à la psychomotricité. Las ! En fait de champs, c'est plutôt la plaine du Pô en 452, après le passage d'Attila. Quantitativement, d'abord : on trouve un peu plus de sites dédiés à la psychomotricité que l'on pouvait compter de doigts à la main gauche de Django Reinhardt après l'incendie de sa roulotte, mais à peine. Qualitativement, surtout : nul besoin du zen. Ici, en quelques clics, vous ferez l'expérience intime et foudroyante de ce que le mot "vacuité" signifie. Des exemples ? Un parangon de site light : celui de l'association des étudiants lyonnais en psychomotricité (http://bve.univ-lyon1.fr/assos/sante/elp.htm). Une page, pas plus, pas moins (c'était difficile.). L'excuse de l'âge, direz-vous. Mais leurs aînés ne nous offrent pas meilleure pitance. Plaçons à part les sites des instituts de formation (comme ceux de la Salpétrière - www.chups.jussieu.fr/programmes/psychomot/ psychomot.html - ou de l'Institut supérieur de rééducation psychomotrice - www.isrp.fr) qui remplissent à peu près leur tâche d'information sur les études. Mais les webmestres de ceux des organisations professionnelles (Syndicat national d'union des psychomotriciens - www.snup.fr - ou Fédération française des psychomotriciens - www.psychomotricite.com) ont probablement mis par mégarde à la corbeille les pages, assurément nombreuses, qui devaient nous proposer des réflexions de fond sur les pratiques psychomotrices. Quant aux associations de recherche (Société internationale de thérapie psychomotrice - www.la-sitp.org -, par exemple), eh bien. elles cherchent sûrement, mais n'ont apparemment pas encore trouvé grand-chose à nous soumettre sur le web, hormis les titres de leurs colloques. On trouvera sur Psychomotweb, site indépendant des écoles et groupes professionnels, sinon un contenu théorique plus fourni, du moins de quoi s'orienter vers les institutions et associations diverses, présentes ou non sur le Net, du champ de la psychomotricité. C'est tout ? C'est tout. Allez, mon Prozac, une tisane, et au lit.