Liens

Sites généraux

Sites généraux

Ascodocpsy - Réseau documentaire en Santé Mentale

http://www.ascodocpsy.org

Auteur : Christian Robineau et Eric Boissicat

Ami internaute, je te l'avoue : le chroniqueur webien est un technicien de surface. Il balaie d'un doigt l'océan d'informations qui s'offre à lui, surfe, effleure et survole, rebondit de lien en lien, toujours dans le fol espoir que le suivant le retiendra, toujours insatisfait, quêtant indéfiniment l'objet à jamais perdu de sa pulsion cliqueuse. Pourtant, dans ses grands jours, la souris du chroniqueur webien soudain se fait dauphin, le force à jeter l'ancre, arrête un temps sa vaine errance pour l'inviter à plonger vers une luxuriance sous-marine insoupçonnée. Vers le site de l'Ascodocpsy, par exemple. L'Ascodocpsy, qu'est-ce ? Un GIP. Un GIP, ami internaute, c'est un groupement d'intérêt public. Celui-ci a été "créé en 2000 sous l'impulsion de l'Association des établissements participant au service public de santé mentale (ADESM) et de l'Association des psychiatres présidents et vice-présidents des commissions médicales d'établissements des centres hospitaliers. Il compte quatre-vingt-cinq établissements de santé publics et privés et d'associations spécialisés en santé mentale." Derrière cette façade d'allure administrativo-rébarbative se cache en fait un exceptionnel trésor documentaire, dont la richesse et la diversité défient l'imagination. En vrac : une base de données (articles, textes officiels, rapports) comptant 42 000 références, une sélection de 350 liens, la présentation d'une centaine de revues, l'accès à tous les textes officiels relatifs à la santé mentale (avec possibilité de recevoir une lettre de diffusion hebdomadaire informant des nouveautés), un guide des archives hospitalières, des bibliographies thématiques, des annonces de colloques, etc. De quoi s'immerger des jours entiers, à goûter l'ivresse des profondeurs. Ami internaute, au site qui t'offre ainsi la possibilité de délaisser la poursuite sans fin d'un horizon toujours inaccessible pour l'exploration attentive des richesses sous-marines, que décerneras-tu ? Oui, ami internaute, évidemment : une palme. --------------------------------------------------------------------------- "T'es au courant ? - Oui, IL me l'a dit - Comment fait - IL ? - Je ne sais pas, il paraît qu'IL connaît beaucoup de monde, dans les syndicats de praticiens, au ministère de la Santé et peut-être même des proches du Président. - Mais, non, c'est un hacker, depuis des années, IL est sur les réseaux, IL s'introduit partout, c'est comme cela qu'IL recueille les informations. - Ah bon ? En tout cas, c'est bien qu'IL nous en fasse profiter." S'ils savaient. Non je n'ai pas tous ces pouvoirs, ces relations, au contraire. Ainsi pour cette rubrique, je reçois un message du rédac'chef qui envoie à ses chroniqueurs le calendrier semestriel. Et bien sûr, le premier de la liste, c'est moi, je dois rendre mon papier dans six jours, alors que j'accumule déjà plein retard pour un tas de choses. Pas grave, travailler dans l'urgence, c'est mon quotidien, le shoot à l'adrénaline, il n'y a que ça de vrai. Vite, allons sur le web à la recherche de la perle rare qui fera la fierté du découvreur. Là, on regrette de vivre à la campagne, profiter d'un ciel pur, ne pas connaître les embouteillages ou les tristes visages métropolitanesques. Car ma connexion, confiée à Fr**, non dégroupée, bafouille, halète, bégaye et l'adrénaline, secrétée jusqu'à l'overdose grâce à une hotline qu'il est difficile de décrire tant les mots manquent pour atteindre ce degré indéfinissable au risque de perdre le souffle si ce n'est que dire qu'ils préfèrent le profit à leur prochain, tient plus de l'euphémisme et de la litote que de l'adynaton, donc, cette adrénaline, plutôt que de stimuler ma créativité, ronge mes organes et fait le lit des maladies cardio-vasculaires qui vont contribuer à faire baisser les statistiques sur l'allongement de la vie et la mienne en particulier, risquant de chagriner quelques proches, en toute modestie. Modestie mise à mal par le dialogue introductif, il est temps de révéler mes sources. Inutile de consulter tous les jours les sites d'information pour retrouver ce qui nous concerne, certains s'en chargent très bien pour nous. Ascodocpsy offre non seulement une base documentaire de plus de 500 000 références, mais vous envoie toutes les semaines une lettre de nouveautés incluant des liens vers les textes parus sur plus de 20 sites observés, de la H.A.S. à Épilepsie France en passant par la F.H.F., le Sénat et Psy-désir. Pas de place pour en dire plus, allez voir ! Observons combien de temps il faudra pour que cette chronique soit citée dans leur page "On parle de nous."