Liens

Sites généraux

Sites généraux

Sauvons la clinique

http://sauvons-la-clinique.org

Auteur : Christian Robineau

Parfois, le chroniqueur webien se demande si la compulsion de répétition n'a pas froidement décidé de s'acharner de manière élective sur sa souris. Depuis deux ou trois ans, la pauvre bête ne peut en effet risquer une patte sur la Toile sans tomber sur un site évoquant l'amendement Accoyer, les TCC, Le Livre noir de la psychanalyse, l'évaluation quantitative des pratiques, le dépistage précoce de la délinquance ou les rapports de l'INSERM. La souris du chroniqueur webien déprime. Elle voudrait que le chroniqueur chronique plus gai. Le chroniqueur lui répond a) que ce n'est pas elle qui commande ; b) que l'actualité webienne ne semble pas être à la gaieté. Témoins le mouvement et les débats qui se développent autour de la pétition "Sauvons la clinique". Celle-ci fut lancée voici quelques mois par le Séminaire inter-universitaire européen d'enseignement et de recherche en psychopathologie et psychanalyse (SIUEERPP). Elle constate l'éviction progressive de la psychopathologie et de la psychanalyse hors de la formation des psychiatres, puis de celle des psychologues cliniciens, et enfin des institutions de soins, au profit d'une gestion bureaucratique, utilitariste et standardisée des populations vulnérables. Elle appelle à dépasser "le refus qui se cantonne dans l'expression critique" pour aller vers "la création d'un collectif permettant de faire obstacle à la liquidation de la clinique dans les institutions de soin et de formation". L'appel a suscité divers débats dans les milieux analytiques, notamment sur la notion de clinique, l'enseignement de la psychanalyse à l'université ou l'opportunité d'un nouveau "rassemblement", notamment après celui qu'a suscité l'appel "Pas de 0 de conduite" (voir par exemple la rubrique "Forum" sur www.oedipe.org). L'organisation de prochains "États généraux de la clinique" paraît néanmoins en bonne voie. Espérons que ceux-ci atteindront leurs objectifs. Faute de quoi, certaine souris ne s'en remettrait pas.