La Revue

Nymphéas. L’abstraction américaine et le dernier Monet
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°217 - Page 19 Auteur(s) :
Article payant

Musée de l’Orangerie.
Jusqu’au 20 août 2018.

On a beau connaître les Nymphéas de Monet, on n’en finit pas d’être impressionnés par cette incroyable entreprise, qui a occupé jusqu’à l’obsession (mais les grandes œuvres peuvent-elles se passer d’obsession ?) les dix dernières années de sa vie. On peut dire que c’est une chance que Monet ait vécu vieux, car il a eu le temps de [...]

Pour lire l'article complet
L'acheter pour

3,00 €
Abonnez-vous !
Avec l'abonnement numérique vous avez accès à l'ensemble des articles du site et illimité.