La Revue

Les visiteurs du soi
Agrandir le texte Réduire le texte Carnet/Psy N°92 - Page 31 Auteur(s) : Dana Castro
Article gratuit
Livre concerné
Les visiteurs du soi
A quoi servent les psys?

L'homme contemporain se vit comme un sujet inadéquat qui cherche des remèdes à "son malheur intime" ou des moyens à améliorer ses performances, son fonctionnement, voire son apparence physique, écrivait Alain Ehrenberg dans son ouvrage La maladie mentale en mutation. A son tour, Jean Cottraux, explique dans Les visiteurs du soi que cette inadéquation provient d'une mélancolisation de l'existence due à la dérive des émotions négatives. Cette inadéquation correspond également à l'expression de surface d'une crise profonde de l'action et de l'identité, des valeurs, des limites fixées à la société. Et aussi, à l'absence de repères individuels et collectifs.

Les effets de cette crise, peuvent être pour certains dévastateurs. Ils altèrent l'image de soi et l'image d'autrui. Ils produisent une confusion identitaire et un brouillage relationnel. Ils suscitent le dégoût et l'ennui de soi modelant les relations humaines qui se jouent dans des rapports de domination et de soumission. Dans ce contexte de crise et depuis les années 1960, on assiste à une multiplication des demandes d'aide psychologique, des psychothérapies et à une démultiplication des psychothérapeutes. La spécificité des populations s'accentue et se décline en terme de différences culturelles, niveaux de qualification, niveau d'insertion socio-économique, niveau d'autonomie, etc. Les interventions psychothérapiques sont très recherchées actuellement car, selon Cottraux, l'individu se rend responsable de ce qui lui arrive.

Les demandes de psychothérapie portent sur le besoin de modifier profondément des éprouvés négatifs mis à mal par des images irréalistes de soi ; sur la nécessité de retrouver un état d'équilibre et sortir d'un scénario de vie insatisfaisant, sur le désir de mieux se connaître pour mieux faire face aux événements futurs dans la recherche d'un soi véritablement authentique. Parallèlement, à l'accroissement des demandes de psychothérapie, on a assisté à l'apparition d'un phénomène intense de prise de conscience par rapport aux effets de ces traitements sur les personnes qui le subissent et plus particulièrement, par rapport aux effets dommageables qui pourraient en découler, pour devenir un vif sujet de préoccupation. Dans ce parcours, s'est imposée l'idée que toute personne consultant un psychothérapeute est en droit d'attendre non seulement une relation humaine chaleureuse et bienveillante, mais aussi une prestation de qualité, basée sur une qualification solide et une compétence avérée.

C'est pourquoi, Jean Cottraux, dans son ouvrage, présente différentes formes de psychothérapies et les met au banc d'essai. En utilisant des critères scientifiques, tels que leurs indications, leurs effets, leur efficacité ainsi que les méthodes de leur évaluation. Les problèmes de formation des psychothérapeutes sont également évoqués et débattus. Sont décrites et analysés, dans une perspective critique, les thérapies psychanalytiques brèves et la psychanalyse. Les thérapies comportementales et cognitives, la thérapie interpersonnelle, et la thérapie humaniste. Pour chacune de ces psychothérapies, Jean Cottraux dépeint le portrait des fondateurs, examine les modèles théoriques et aborde les questions spécifiques de pratique. Chacun de ces courants est envisagé avec ses forces et ses faiblesses, de manière à ce que chacun puisse avoir des éléments éclairés d'information. D'études scientifiques, en essais cinématographiques, d'analyses littéraires en études psychothérapiques, l'auteur fait feu de tout bois pour expliquer au néophyte les voies de la psyché. La bibliographie est conséquente et les annexes utiles, comme, par exemple, la liste des 209 principales psychothérapies. L'approche de l'auteur est exhaustive et l'ouvrage tente de "tout aborder". De cette façon, il perd quelque peu de sa consistance et risque de paraître, par endroits, superficiel. Mais le lecteur trouvera forcement quelque chose à son goût.

Les diverses approches psychothérapiques sont décrites avec sérieux, dans leurs doctrines, leurs principes actifs, la formation des psychothérapeutes, l'évaluation scientifique, les indications, les nombres de séances. Les grilles de lectures, sont classiques, claires et bien argumentées. Par tous ces moyens, l'auteur propose au lecteur des stratégies pertinentes pour une utilisation optimale des "psy", et montre dans quelles circonstances il est opportun de faire appel à leurs services et dans quels contextes, il est bien utile ... d'y renoncer.